nadim

Nadim : “Vous pouvez également être reconnaissant de vivre dans une telle société”

Nadia Nadim (32 ans) a connu l’horreur lorsque les talibans l’ont empêchée d’aller à l’école à l’âge de 11 ans, puis ont assassiné son père. Réfugiée (de nationalité danoise) la joueuse du PSG d’origine afghane a du recul sur la vie en général. Elle connait le confinement. Elle l’a vécu dans un camp de réfugiés.

En ce moment, vous pouvez vous plaindre d’être à la maison et penser que votre vie est nulle… Mais vous pouvez également être reconnaissant de vivre dans une société où vous pouvez rester à la maison tout en ayant de la nourriture et quelque chose au-dessus de votre tête. Si vous tombez malade, il y a des médecins qui feront de leur mieux pour vous aider. Maintenant, tout le monde se sent touché. J’espère que cela apportera la compassion et l’empathie qui se perdaient dans notre monde, explique Nadia Nadim dans The Guardian. Je ne sais pas quand nous reviendrons à la normale et je m’en fiche vraiment parce que je vis le moment. J’en profite. Je vais faire de mon mieux pour avoir un avenir meilleur et une journée encore meilleure demain.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée