Ronnie

Pendant ce temps Ronaldinho surprend encore et toujours

Que devient Ronaldinho Gaúcho ? On avait laissé l’ancien joueur du PSG – il y a dix jours de cela – au Paraguay assigné à résidence (surveillée) dans un hôtel de luxe au centre d’Asuncion, le Palmaroga, après avoir passé environ un mois en prison pour usage de faux passeport (début mars).

Avec son frère, Roberto Assis, l’ancienne star poursuit son incarcération (atypique) de substitution permise par le versement d’une caution de 1.6 million de dollars. Ronaldinho et son frère occupent deux suites présidentielles au prix de 350$ chacune par nuit, en attendant la fin de l’affaire. La peine de prison pouvant aller jusqu’à cinq ans pour un usage de faux. Une enquête du parquet est toujours en cours pour déterminer le rôle des frères Assis au sein d’une affaire impliquant quatorze autres personnes suspectées de trafic et de blanchiment d’argent. Parmi elles on trouve un homme d’affaires brésilien et un fugitif. Pour l’avocat des Assis, Sergio Queiroz, la détention est abusive car les deux frères ignoraient être en possession de faux et ont été manipulés car ils ne pensaient venir que pour l’inauguration d’un casino.

Malgré cette affaire l’ancien joueur du PSG (finalement confiné comme le reste de la planète) reste jovial. Comme l’a confié Emilio Yegros, le directeur de l’hôtel au quotidien Excelsior. “Ronaldinho ne perd pas son humour et alterne les conversations avec des blagues. Les deux semblent être de bonnes personnes. Il a toujours le sourire, son frère aussi. Son visage s’est transformé. Il était arrivé tendu et visiblement stressé”, a expliqué le responsable de l’établissement. La vie de l’hôtel a changé depuis l’arrivée de Ronaldinho. Ainsi il faut gérer les appels de journalistes souhaitant lui parler en plus des mesures liées à la pandémie de Covid-19. Avantage, Emilio Yegros s’est autorisé un repas avec Ronnie, son frère Roberto et le consul brésilien pour vendredi saint. Signalons enfin cette requête de Ronaldinho : avoir un ballon pour jouer au football dans sa suite de 30 mètres sur 15. On ne se refait pas.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée