PSG 21 avril 2020

Revue de presse PSG : alternative, pagaille, salaires, Mbappé…

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 21 avril 2020 dans la presse hexagonale.

Hier Jean-Michel Aulas, président de l’OL, reprenait l’idée (voir ici) de Jean-Pierre Rivère (OGCN) d’une fin de saison à la rentrée jusqu’à la fin 2020 (de septembre à décembre) puis une nouvelle saison calquée sur l’année civile 2021. Idem pour 2022. Cette hypothèse prendrait du poids…

“Plus on avance, plus les chances de voir la saison reprendre en juin s’amenuisent, estime L’Equipe. Chaque jour, de nouvelles embûches font leur apparition. À tel point que le calendrier de reprise imaginé par la LFP (redémarrage de la L1 le 3 ou le 17 juin pour une fin le 25 juillet et un barrage avant le 2 août) ne convainc plus grand monde. Ce qui permet à l’option de Rivère de prendre quelques couleurs. Mais, comme tous les autres, ce schéma innovant est soumis à un accord de l’UEFA, qui réunit son comité exécutif jeudi. […] L’UEFA pense qu’il existe encore beaucoup trop d’incertitudes pour adopter, dès cette semaine, un calendrier définitif pour la fin de la saison. […] La porte peut donc éventuellement s’ouvrir pour le bouleversement imaginé par Rivère, qui a les faveurs de la FIFA, car il se cale sur les dates de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Mais les écueils sont nombreux, comme les contrats de joueurs, arrivant à échéance au 30 juin, qu’il faudrait prolonger de plusieurs mois.”

En attendant, “le gouvernement a accepté que les clubs puissent bénéficier d’une exonération de charges patronales sur les salaires de leurs joueurs pour avril, rapporte le journal sportif. Les salaires d’avril seront payés en deux fois : la première à la fin du mois et le reste le mois suivant la reprise du Championnat ou si ce dernier est arrêté.”

“Les différents acteurs du ballon rond se déchirent sur la reprise des compétitions dans l’Hexagone, chacun avançant ses pions. La guéguerre frappe aussi les instances européennes et mondiales, écrit Le Parisien. Dans le cadre de la pandémie, l’UEFA souhaite à tout prix reprendre, pas la FIFA. L’UEFA, après avoir perdu les recettes de l’Euro, ne peut se permettre de voir filer celles liées aux deux Coupes d’Europe (Ligue des champions et Ligue Europa) – et les clubs qui en touchent une partie non plus. […] Le football français est rivé cette semaine aux trois réunions de l’UEFA. Ce mardi, l’instance programme une séance d’information avec ses 55 fédérations membres. Mercredi, elle discute avec l’ECA et l’association des Ligues européennes. Jeudi, elle réunit son gouvernement, le comité exécutif. Aucune décision formelle n’est attendue mais l’UEFA va rappeler son impératif de rejouer et l’exigence de terminer bloc par bloc, d’abord les compétitions domestiques puis les Coupes d’Europe en août.”

“Dans le casse-tête du calendrier du foot mondial, celui du PSG comporte un volet supplémentaire : les négociations avec Kylian Mbappé, juge France Football. Le PSG ne cache pas sa volonté farouche de prolonger son attaquant sous contrat jusqu’en juin 2022. D’abord, pour s’inscrire dans la durée avec son jeune prodige, mais aussi pour ne pas se trouver sous pression la saison prochaine à un an du terme de son contrat. De son côté, Mbappé souhaitait voir comment la saison actuelle du PSG allait tourner pour prendre sa décision, lui qui est notamment convoité par le Real Madrid. Or, la crise actuelle pourrait avoir une réelle incidence sur le rythme des négociations. Si celles-ci devaient se prolonger dans le courant de la saison prochaine, Paris, qui avait fait savoir qu’il ne souhaitait pas que son joyau (tout comme Neymar d’ailleurs) participe aux JO, devrait peut-être revoir sa position car c’est Mbappé qui serait alors en position de force dans son avant-dernière année de contrat.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée