psg 30 avril 2020

Revue de presse PSG : classement, Q/R, zizanie, Le Graët, section féminine chamboulée…

Ce qu’on aurait aimé que James Rophe, figure emblématique des tribunes parisiennes, puisse lire ce jeudi 30 avril 2020 au sujet du PSG.

L’injonction du Premier ministre à mettre un terme à la saison de Ligue 1 sera le sujet principal du jour alors que le bureau de la LFP se réunit ce jeudi.

D’ores et déjà Le Parisien tente de donner des réponses. “La saison est-elle finie ? C’est au conseil d’administration de la LFP d’en décider la semaine prochaine. Et sauf retournement de situation, ce sera la fin de la saison en cours, explique le journal. Pourra-t-on jouer au football en août ?De source gouvernementale, on indique que les rencontres pourront avoir lieu en août à huis clos, si la situation sanitaire le permet. Reste le problème de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue. Si les deux finales sont disputées en août, elles auront lieu a priori avec des effectifs différents. Quand le PSG sera-t-il sacré champion ? Ce n’est qu’à l’issue du CA ou de l’AG que le PSG sera décrété champion. Quand reprendront les entraînements ? Le manque de visibilité sur la suite de la saison empêche les clubs de s’organiser. Quelles sont les pertes ? Au moins de 278M€, si l’on considère l’argent des diffuseurs qui n’arrivera jamais. Mais il y a aussi l’impact de la billetterie, le manque à gagner du sponsoring. Dans une note aux clubs, Caïazzo évalue à presque 1 milliard d’euros les pertes du foot français en incluant un marché des transferts en berne.”

“Au moins quinze jours de pure folie ! Le football français, déjà totalement divisé et déchiré, s’apprête à s’affronter comme rarement, ajoute Dominique Séverac. Trois classements ont été soumis aux débats : celui à la 27e journée, celui à la 28e journée, celui dit du quotient qui prend en compte le ratio matchs disputés/points pris. Le football français a une préférence, à l’image du président de la FFF, pour le classement de la J27 (voir ci-dessous), la dernière disputée en entier, Strasbourg-PSG (J28) ayant été reporté. En fonction de la décision finale, les classements annexes (meilleur buteur et passeur notamment) seront établis également.”

La Ligue 1 à J27
La Ligue 1 à J27

“Hier, lors d’une réunion de Première Ligue, Aulas a répété son opposition en déclarant que Le Graët avait outrepassé ses droits en affirmant que la saison était terminée, rapporte L’Equipe. Le président de Lille, Gérard Lopez, qui cherche à récupérer la troisième place, propose un nouveau modèle mathématique. […] Mais la crise du coronavirus en a apporté une nouvelle preuve : le président de la FFF règne sans partage sur le football français. Les deux Championnats sont pourtant, en théorie, sous la responsabilité de la LFP. Mais Le Graët donne la marche à suivre : prise en compte du classement (à la 27e journée), avec deux montées et deux descentes. Si le président de la FFF donne ainsi le ton, c’est aussi parce que la LFP, silencieuse depuis le début de la crise, est fragilisée.

Dans le journal sportif, il est aussi question de la section féminine du PSG partie pour être totalement remaniée. Le directeur sportif, Bruno Cheyrou, en fin de contrat, “fait partie des favoris pour succéder à Florian Maurice à la tête de la cellule de recrutement de l’OL. Coordinatrice sportive du PSG féminin, Laure Boulleau est également un profil apprécié par Jean-Michel Aulas, lit-on. L’avenir de l’entraîneur Olivier Echouafni, en fin de contrat, est lui aussi en suspens. La perspective d’une structure plus simple, avec un manager général, par exemple, aurait germé en interne, et Leonardo aurait déjà des solutions pour succéder à Cheyrou. Dans l’effectif, le chamboulement s’annonce lui aussi important. Paris s’est résolu à perdre Ève Périsset sans se battre pour la faire prolonger. Plus problématique, le départ probable de Kadidiatou Diani. Malgré la proposition d’en faire la joueuse la mieux payée du club (un salaire d’environ 15.000 € mensuels), la direction parisienne n’a pas encore réussi à convaincre la fusée tricolore. Au total, neuf joueuses sont en fin de contrat, et le flou règne. Glas s’est déjà engagée avec le Bayern. Kiedrzynek file aussi en Allemagne. Même pessimisme pour l’avenir de Nadim et Dudek. Formiga envisage elle de poursuivre un an de plus, mais rien n’est encore formalisé. La situation est tout aussi nébuleuse dans les catégories jeunes.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée