PSG 22 avril 2020

Revue de presse PSG : crise, al-Khelaïfi, Valdo, salaires, maillot…

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi 22 avril 2020 dans la presse hexagonale.

“La proposition du duo Aulas-Rivère (finir la saison en cours entre septembre et décembre, ndlr), jugée prématurée, a alimenté les commentaires entre dirigeants. Et à ce stade, la majorité d’entre eux n’est pas favorable à ce scénario, rapporte L’Equipe. Nasser al-Khelaïfi (PSG) a, quant à lui, été surpris d’être associé à un projet qui, selon son entourage, n’est pas conforme à sa volonté ni à celle de l’ECA. “On se demande quel est l’objectif caché de l’un et l’autre derrière leur projet, critique un dirigeant de club. On dirait qu’ils ont besoin d’exister à tout prix. La loi stipule qu’une saison c’est 12 mois, pas 16 ou 18. On change la loi alors ? De toute façon, cette idée n’est économiquement pas viable et elle n’a aucune résonance au sein de l’UEFA.”

Autre élément, “le groupe de travail de la LFP sur les “scénarios de reprise” a repoussé l’idée d’une saison blanche (souhaitée par le TFC et l’OL, ndlr) si le Championnat ne reprenait pas”. Gestion de crise toujours, “la ministre des Sports suggère à la Ligue, Canal+ et beIN Sports, en conflit sur le versement des droits télé, de se faire aider par le médiateur des entreprises”, lit-on dans le journal sportif.

L’entretien avec un ancien brésilien du PSG (thème de la semaine dans L’Equipe) nous permet d’avoir des mots de Valdo (1991-1995). L’ex joueur aimerait rejouer un rôle au club. “Je me suis immédiatement senti comme chez moi. Le Parc est tellement beau. Je connaissais le terrain par cœur. Tous les coins, tous les trous. C’est la vérité. Je savais où on pouvait tomber et où il ne fallait surtout pas tomber, se souvient l’ancien milieu de terrain. Revenir au PSG ? Oui bien sûr. Je ressens toujours beaucoup d’amour pour ce club et cette ville. Ma fille Xara est née là-bas en 1993. J’ai passé quatre années exceptionnelles. Mais le PSG qatarien n’est plus exactement le même ? Non, c’est vrai, il a bien changé. Mais cela n’empêche, il reste dans mon cœur.”

Dans Le Parisien, on trouve le dossier de l’effort salarial demandé aux joueurs du PSG en ces temps de crise. “Pilotée par Leonardo, la baisse est compliquée par trois facteurs. Il y a l’accord intervenu entre les clubs et le syndicat des joueurs (UNFP) qui stipule un report d’une partie des salaires le temps de la crise. Il s’agit d’une recommandation. […] Le PSG souhaite appliquer ce pacte mais veut aussi aller plus loin. C’est le deuxième blocage. Paris aimerait que Neymar et ses partenaires renoncent définitivement à une partie de leurs salaires d’avril et sans doute mai (en partie). Au moins la moitié. […] Dernier écueil : que faire de l’argent abandonné ? Rien, pour permettre à l’entreprise PSG d’amoindrir ses pertes ? Ou le donner en partie aux salariés les plus modestes du club et actuellement au chômage partiel ou encore à des associations qui luttent contre les maladies et le coronavirus en particulier ? En termes d’image, les joueurs privilégient cette dernière solution. Contactée, la direction n’a pas souhaité répondre.”

Enfin le journal francilien évoque largement mais à tort un lien entre le futur 3e maillot du PSG et les couleurs du Qatar. Un sujet que nous avions traité le 10 février (lire ici). La référence faite est à un “Air Jordan” classique, de 1985. Rouge noble, noir et blanc, tel est le cocktail utilisé. Sans rapport avec le drapeau du pays du Golfe. La saison prochaine, il y aura deux maillots Nike, dont le “Hechter” en version “domicile”, et deux tenues Jordan, dont celle-ci. Mais encore une fois des raccourcis ont été trop rapidement réalisés avec le Qatar. Le clin d’œil et l’inspiration sont Jordan.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters