PSG 2 avril 2020

Revue de presse PSG : dérogations, beIN, NAK, Neymar, CUP, rassemblement du 11 mars…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce jeudi 2 avril 2020.

Comme Canal Plus, beIN Sports a décidé de ne pas payer sa traite (de 42M€) le 5 avril en tant que diffuseur de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Soit déjà 152M€ de manque à gagner au titre des droits TV pour les clubs. Et cela devrait se poursuivre avec une prochaine échéance (le 5 juin) non réglée.

En conséquence, “le bureau de la Ligue s’est réuni mercredi. Les acteurs du football français cherchent par tous les moyens à rependre au plus vite la compétition pour toucher l’argent des droits télés, rapporte Le Parisien. Le bureau de la LFP a nommé quatre médiateurs chargés de négocier avec Canal Plus une sortie de crise. Al-Khelaifi (PSG), Eyraud (OM), Rivère (Nice) et Sadran (TFC) ont ainsi été désignés, sans l’approbation de la présidente, Nathalie Boy de la Tour, qui s’est abstenue. Certaines écuries de L1 aimeraient des passe-droits dans le confinement afin que les joueurs, quitte à dormir dans les centres d’entraînement, puissent se regrouper à plusieurs. Mais au sein de la famille déjà éclatée des présidents de clubs pros, cette proposition a été loin de faire l’unanimité. […] Et si le Ministère a bien demandé de travailler sur différents scenarii, l’idée de faire exception durant le confinement semble inenvisageable.” Pour rappel, les championnats nationaux ont désormais pour date butoir le 3 août. Les compétitions européennes suspendues devraient se poursuivre au delà de cette date.

“4000 fans au pied du Parc en pleine épidémie, était-ce bien raisonnable ?” se demandé rétrospectivement le journal francilien au sujet du PSG-BVB (2-0) le 11 mars dernier. “A l’époque des gens nous avaient dit que ce n’était pas dangereux car on se trouvait en plein air et l’accord de la préfecture nous a confortés dans notre démarche, explique Romain Mabille (CUP). Maintenant, a posteriori, oui c’était risqué. Si on avait su ce qui allait se passer dans les semaines à venir, on serait tous restés sagement à la maison. […] Il y a certains membres du CUP qui ont déclaré le virus mais on ne sait pas s’ils l’ont attrapé ce jour-là, ou avant ou après. Il n’y a pas eu de cas grave.”

“Même si Leonardo, avait préconisé un isolement en région
parisienne, Neymar (comme ses coéquipiers Thiago Silva, Cavani, puis Navas) a choisi de rentrer au pays. Il a pris un vol pour Rio de Janeiro le 18 mars avant de se réfugier à Mangaratiba,
explique L’Equipe. Dans l’immensité de cette résidence de 10.000 m2, Neymar dispose d’un court de
tennis, d’un terrain de foot, de beach-volley, d’une jolie
piscine à débordement et même d’un ponton privatif qui donne accès sur le canal, puis sur l’océan. “Il est en quarantaine avec des personnes avec qui il a voyagé depuis Paris”, détaille son agence de communication, soucieuse d’assurer que Neymar reste un bon soldat.
[…] “Jota et Cebola sont des fidèles, ils sont très importants pour l’équilibre de Neymar, confie un proche du joueur. C’était évident qu’ils allaient se confiner ensemble.” On trouve également sur place, Ricardo Rosa, “le coach adoré”. Ou encore son fils, Davi.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée