PSG 20 avril 2020

Revue de presse PSG : reprise, négociations, salaires, solidarité, Rai

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce lundi 20 avril 2020 : ça négocie encore.

“Si joueurs et entraîneurs ont posé des conditions au redémarrage, la Ligue reste sur le scénario d’une reprise le 17 juin. Tout en travaillant sur la sécurité sanitaire et en attendant le plan de déconfinement du gouvernement, explique L’Equipe. Dans le plan envisagé par la Ligue, la fin du Championnat s’étalerait sur cinq semaines et demie entre le 17 juin et le 25-26 juillet. Cela implique que quatre journées sur dix figurent en milieu de semaine. […] Les clubs de L1, étranglés financièrement, ont engagé des négociations compliquées avec les joueurs pour des efforts ponctuels ou plus durables. Au PSG, les négociations traînent. Les échanges porteraient sur une diminution de 20 à 30 % des rémunérations, certains évoquent même un effort encore plus important. En interne, on pense que “l’on va bientôt arriver à une conclusion”. Mais tout le monde au PSG ne se montre pas aussi confiant. “Ça n’avance pas, regrette un dirigeant. On attend des mesures significatives.” Parmi les points qui pourraient expliquer la lenteur des négociations, les modalités de ce dossier : baisse de salaires ou simple décalage dans le temps en attendant la reprise de la compétition ? Et quelle destination pour ces sommes : des donations à des œuvres caritatives ou une aide pour les plus bas salaires de l’entreprise ?

Le journal sportif se penche également sur les actions solidaires de supporters à New-York (37.500 dollars récoltés), dont ceux du PSG. “On veut montrer qu’on peut faire autre chose que de voir les matches ensemble et chanter pendant 90 minutes”, explique Youri Vaisse, membre du PSG Club New York City (350 membres).

D’autre part, L’Equipe débute une série Paris São Germão avec une grande interview de Rai qui raconte son aventure parisienne avec cette conclusion : “Quand je suis parti de Sao Paulo, mes amis m’avaient dit : “Ah, là-bas ça va être plus tranquille, à Paris le foot n’est pas la chose la plus importante au monde.” Mais au sein du club, c’était comme au Brésil ! Dès la première crise, les premiers moments difficiles, j’ai compris qu’à Paris tout avait plus d’impact. Aujourd’hui, on dit que Paris est magique. C’est vrai. Mais c’est un peu fou, aussi. […] Qu’est-ce qui m’a sauvé après ma première saison compliquée ? Mon comportement. Je n’ai pas beaucoup parlé, j’ai été respectueux, j’ai mouillé le maillot. Les choses ne marchaient pas, mais les supporters et mes coéquipiers voyaient que je m’arrachais pour revenir.”

Dans Le Parisien, on regarde comment se prépare la reprise du football ailleurs.“La Bundesliga est le seul championnat majeur où les entraînements ont repris. Partout ailleurs, le flou règne et chacun veut croire à une reprise prochaine, lit-on. Pour l’heure, le déconfinement est prévu le 4 mai en Italie, une semaine avant la France. C’est le gouvernement qui décidera in fine. Les clubs espèrent reprendre les entraînements à cette date. […] La confusion règne en Espagne. En Angleterre, très bientôt une décision. Un nouveau point sera effectué le 1er mai.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée