Ricardo se remémore ses meilleurs souvenirs au PSG

Pendant ce confinement, les médias essaient de trouver de sujets pour contenter leurs lecteurs ou suiveurs. Cette semaine, l’Equipe a décidé de faire une série sur les Brésiliens du PSG. Après Rai aujourd’hui, le quotidien sportif a décidé de consacrer un sujet à Ricardo. Le Brésilien (55 ans) a joué quatre ans au sein du club de la capitale (1991-1995) avant d’en devenir l’entraîneur (1996-1998). Il s’est remémoré ses meilleurs souvenirs en Rouge & Bleu.

Ma meilleure période au PSG ? Les deux premières années, j’étais vraiment bien. Cette saison-là, on avait affronté la Juve. On avait perdu 1-0 à la 92e au retour (demi-finales de Coupe de l’UEFA, 1-2 à l’aller), mais on les avait massacrés. On commençait à être vraiment respectés. Je me souviens de Jonas Thern, mon ancien coéquipier à Benfica, qui m’avait dit après notre match contre le Bayern (2-0, Ligue des champions, saison 1994-1995) : ” vous êtes vraiment très, très forts ”. Au-delà des résultats, quand vous sentez ce respect chez les autres joueurs, ce sont des moments inoubliables.”

Il a également évoqué son passage au PSG sur le banc, alors qu’il n’avait que 31 ans.

Mon passage sur le banc ? Avec Joël Bats. On avait joué ensemble en 1991-1992, sur le banc aussi c’était un sacré partenaire. Il ne pense qu’au foot et il est très fort. Ce n’est pas un adjoint, c’est un vrai entraîneur, un grand entraîneur. […] Heureusement que c’était le PSG ! Ça aurait été impossible pour moi dans un autre club. J’avais joué avec la moitié de l’effectif et je n’avais pas d’expérience, donc c’était un risque. Mais je connaissais le club, je savais que je pouvais compter sur mes dirigeants. Ginola, Weah et Colleter étaient partis. Mais Roche, Le Guen, Guérin étaient encore là, ce n’était pas rien.

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée