borelli

Rocheteau : “J’aimais beaucoup Francis Borelli, c’était un mec adorable, un gamin”

Ce samedi aurait dû être un jour de finale de Coupe de France entre le PSG et l’AS Saint-Etienne. Une affiche qui aurait rappelé 1982 et la première Coupe de France gagnée du jeune Paris Saint-Germain acquise dans le désordre au Parc des Princes. Ce soir là, le regretté président Francis Borelli avait embrassé sa pelouse chérie après une égalisation à la dernière seconde des prolongations par Dominique Rocheteau, l’ancien “Ange vert” devenu héros du PSG.

“J’aimais beaucoup Francis (Borelli). Il était critiqué pour son côté m’as-tu-vu mais c’était un mec adorable. Un gamin. Il aimait les joueurs. Il venait jouer avec nous parfois. Devenir footballeur, c’était son rêve. Il n’a pas pu le réaliser. Il a de nouveau embrassé la pelouse l’année suivante, après notre nouvelle victoire en finale face à Nantes. Après, il l’a fait partout (il rit), raconte l’ancien attaquant dans L’Equipe. Ça a vraiment été un match particulier pour moi. Il a offert le premier titre à Paris. Ce match est également important pour son histoire car, par son biais, le PSG a acquis un certain public. Saint-Étienne, lui, a dû attendre plus de trente ans pour en disputer de nouveau une. Pour qui je serai lors de la finale 2020 ? Je suis encore stéphanois, même si j’aime beaucoup le PSG, bien sûr.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée