Rummenigge

Rummenigge : “Les petits groupes à l’entraînement, cela fonctionne très bien”

La Bundesliga devrait être le premier championnat à reprendre la compétition. Possiblement début mai. Karl-Heinz Rummenigge, président du directoire du Bayern Munich, a expliqué au Corriere della Sera en quoi le football allemand était un modèle au cœur de cette crise sanitaire mondiale.

“Le football allemand souffre et attend, comme tout le monde du football. Depuis un peu plus d’une semaine, nous avons été autorisés à nous entraîner en petits groupes de 4 à 5 joueurs, cela après des séances en téléconférence qui ont été utiles pour remettre les garçons en forme. Quand ils ont pu retrouver le centre d’entraînement et ont pu interagir, leur humeur s’est beaucoup améliorée”, explique Karl-Heinz Rummenigge. Les petits groupes fonctionnent très bien. En tant que Ligue, nous avons mis en place un groupe de travail médical, qui est en contact quotidien avec les autorités et vérifie que tout se passe bien. Deux fois par semaine, ils viennent tester les joueurs. Les clubs allemands sont unis et solidaires. Je pense que nous sommes un exemple pour les politiques et pour le peuple allemand.”

Qui dit crise sanitaire dit crise économique. A tous les niveaux. “Personne n’aime perdre une partie de son salaire, mais l’important est de comprendre qu’une telle situation dans le monde n’a jamais été vécue, commente le dirigeant du Bayern. Ce qui compte maintenant, c’est de terminer la saison. Une fois terminé, nous espérons tous que le soleil se lèvera après une telle pluie. Le marché ? Je pense que le marché en souffrira. L’UEFA a fait preuve de sensibilité en déclarant que les compétitions domestiques devaient en priorité s’achever. Nous espérons pouvoir finir la Champions League et l’Europa League dans des conditions acceptables parce que sinon il y aura des dommages sportifs et économiques. Nous devons trouver une solution pour mettre fin à cette saison sportive.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters