Saada

Saada (Canal+) : “On n’a pas à assurer les trésoreries des clubs de football français”

La Ligue 1 suspendue, les versements des droits TV suspendus. Telle est la logique du groupe Canal Plus en cette période de paralysie qui menace l’industrie du football. Invité ce lundi matin par Europe 1 à commenter la situation, Maxime Saada, le président du directoire du diffuseur, a expliqué pourquoi il n’avait pas versé hier les 110M€ de droits à la Ligue 1 même si des matches avaient été joués et diffusés avant le confinement.

“Ce qui est prévu, c’est que quand on n’est pas livré on ne paie pas. C’est notre droit. il y a une mécanique juridique. Le calcul de la Ligue est faux et n’est pas pertinent. Il n’est pas dans le contrat. On n’est pas une banque. J’assure la pérennité du groupe Canal qui lui aussi est impacté. On n’a pas à assurer les trésoreries des clubs de football français. Dans tous les pays on a suspendu les paiements. Ce n’est pas un cas français, a expliqué Saada sur les ondes. Les discussions avec la Ligue ? On va se parler. Mais les relations ne sont pas simples. On a un contentieux avec la Ligue qui avait déjà déplacé des matches. On a une relation un peu compliquée. On se souvient des présidents qui s’étaient réjouis lors du dernier appel d’offres et qui avaient félicité les deux vainqueurs. Mais ce n’est pas le sujet, on applique la loi.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée