Cavani

Gustavo Poyet estime que Cavani a toujours “été le joueur sacrifié”

Depuis son arrivée au PSG à l’été 2013, Edinson Cavani a connu plusieurs périodes difficiles. Cette saison, El Matador a vu Mauro Icardi lui passer devant dans la hiérarchie des numéros 9 – en plus des blessures – avant de retrouver une place de titulaire courant février puis que tout ne s’arrête. Au début de son histoire parisienne, Edi Cavani a dû cohabiter avec Zlatan Ibrahimovic. Alors qu’on lui avait promis un système à deux attaquants, il a très souvent du se décaler sur le couloir gauche pour laisser la pointe au Suédois dans un 4-3-3. Une situation qui fait dire à Gustavo Poyet que le meilleur buteur de l’histoire des Rouge & Bleu (200 buts) a “été un joueur sacrifié” durant toute sa carrière.

Durant toute sa carrière, Edinson Cavani a toujours été le joueur sacrifié. Par exemple, l’Uruguay joue avec Suarez, Forlan et Cavani. Qui s’exile sur un côté ? Cavani. Ibrahimovic au PSG, qui s’exile sur un côté ? Cavani, constate l’ancien coach de Bordeaux sur BeIN Sports. Quand Ibrahimovic s’en va et que Cavani devient le leader de l’équipe, on fait venir Neymar. Et maintenant, c’est Neymar qui tire les penaltys. Cavani a besoin d’aller dans un club où on va lui donner le numéro 9 et lui confier la clé de l’attaque en pointe. Il doit être le joueur qui doit décider du sort des matches, faire la différence. Le tout en restant le joueur important car il travaille beaucoup, il défend il court. […] Il doit rester le leader offensif en raison de sa carrière, de sa légitimée et de sa qualité.

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée