Logo du PSG

La (presque) revue de presse PSG

Nous sommes le vendredi 1er mai 2020. Pas de presse ce jour synonyme de fête des travailleurs. Mais Le Parisien retrace sur son site internet la saison du 9e titre de l’histoire du PSG (16 juillet 2019-11 mars 2020), le septième lors des huit dernières années, avec un regard totalement subjectif. Celui de Dominique Sévérac.

“A 50 ans, le PSG s’offre son titre le plus baroque, sur tapis vert, même si l’affaire demeure incontestable : Paris était le plus fort de la saison et le plus beau, lit-on. Mbappé termine meilleur buteur avec un ratio de 18 buts en 20 matchs, ce qui relève et de la machine et du génie quand Di Maria aura régalé de 14 passes décisives en L1, souvent de l’extérieur du pied, ses caresses à lui. La puissance financière du PSG et ses talents hors du commun ont une nouvelle fois sévi pour le plus grand bonheur des Ultras, qui auront une nouvelle fois joué un rôle majeur, de leur bouderie envers Neymar (en début de saison) à leur rassemblement irréel devant le Parc des Princes. […] Dans 50 ans, cette rencontre du 11 mars sera encore dans les mémoires. […] Leonardo a ramené de l’ordre dans la maison parisienne. […] Mais au PSG, une saison ne se déroule jamais comme ailleurs, c’est l’atavisme du club, ce pourquoi une partie le vénère quand d’autres le moquent.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée