Maxwell : “Zlatan est le joueur qui m’a le plus impressionné au PSG”

Apprécié par les supporters, Maxwell Scherrer a rayonné dans son couloir gauche lors de son aventure au PSG (2012-2017). Lors d’un live sur les différentes plateformes du club de la capitale, le Brésilien de 38 ans – qui est devenu responsable du recrutement au Brésil – est revenu sur ses meilleurs moments avec le maillot des Rouge et Bleu. Il a notamment évoqué sa première impression sur le Parc des Princes.

“C’était impressionnant, je ne connaissais pas les supporters du PSG avant. Une fois quand j’étais aux Pays-Bas j’avais vu un Clasico qui se disputait au Vélodrome (…) Tout de suite quand je suis rentré au Parc des Princes pour jouer mon premier match, j’ai senti la présence des supporters. Petit a petit l’atmosphère du stade et l’équipe se sont améliorées et l’ambiance du Parc à la fin était vraiment une chose spéciale pour jouer.”

Lors de ce live, l’ancien latéral gauche est également revenu sur les joueurs qui l’ont marqué au PSG. Il met notamment en lumière sa relation avec Zlatan Ibrahimović, joueur qu’il a côtoyé à l’Ajax Amsterdam, à l’Inter, au FC Barcelone et au PSG. “Personnellement, Zlatan c’est le joueur qui m’a le plus impressionné. On a construit une amitié ensemble sur le terrain et en dehors aussi, a déclaré Maxwell Mais il y a beaucoup d’autres joueurs. Il y a la vitesse et la qualité de Lucas. Thiago Motta qui n’a jamais baissé la tête dans sa carrière, sa vision de jeu et son intelligence m’ont toujours surpris. Verratti et sa nature du football, un joueur avec un naturel dans le jeu. Matuidi avec ses poumons, jouer à ses côtés m’a permis de jouer plus tranquillement. Lavezzi, c’est un joueur que j’adore avec son esprit dans le vestiaire et sa joie de vivre. Il est toujours content et souriant. Il y a plein de joueurs qui ont marqué ma carrière.”

Enfin, Maxwell a évoqué l’importance des Clasicos face à l’OM, lui qui n’a jamais connu la défaite face au club marseillais. “Ça nous marque tous, c’est extraordinaire l’ambiance dans les deux stades et la rivalité. Je ne connaissais pas l’intensité de la rivalité entre les deux clubs (…) C’est toujours spécial de gagner contre Marseille.”

À propos Murvin Armoogum