laurent nicollin

Nicollin : “Quand j’entendais certains évoquer d’avoir joué le PSG déjà deux fois…”

Le handicap d’avoir joué matches aller et retour contre le PSG cette saison, ils ont été plusieurs présidents de clubs de Ligue 1 à le revendiquer pour contester le classement établi par la LFP sur la moyenne de points pris. Un signe pour Laurent Nicollin, président du Montpellier HSC, que la pandémie de Covid-19 et le confinement ne changeront ni la nature des hommes ni les pratiques dans le monde du football.

“Quand j’entendais certains évoquer une fin de championnat basée sur des algorithmes (Gérard Lopez, président du Losc), d’autres sur le fait d’avoir joué le PSG déjà deux fois… On a eu des moments ubuesques. Vu la pandémie, ces comportements auraient pu être évités. Il faut savoir tirer un trait et savoir raison garder”, commente Laurent Nicollin, le président du MHSC, dans Le Figaro. “L’être humain est ainsi fait, quand l’un d’eux se sentira plus beau, plus fort et avec plus d’argent que les autres, il rajoutera toujours plus d’argent pour attirer tel ou tel joueur. Je me trompe peut-être, mais je n’ai pas une grande confiance dans l’être humain, qui est toujours plus fort à détruire ce qui a été construit que le contraire. Je ne me fais pas d’illusions. Il y aura toujours 14/15 clubs qui auront des budgets entre 30 et 50M€ et ne feront pas de folie. D’autres continueront à faire la course à l’échalote, rien ne changera à ce niveau-là. Mais je le pense aussi de manière générale dans la société. Je crois peu à ce fameux « monde d’après » et un changement total des attitudes.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée