Martel

Pour Martel, un Dijon-Strasbourg vaut bien une Super Ligue européenne

Sans véritable concurrence en Ligue 1, le PSG fait partie de ceux qui auraient le plus à gagner avec une Super Ligue européenne. Pouvoir affronter les cadors du continent dans un grand championnat, l’idée est séduisante vue de Paris. Mais pas de Lens. Dans Le Parisien, l’ex président Gervais Martel estime que les Français s’intéressent avant tout au football entre clubs français. Il le clame alors que la grande famille du football français s’écharpe à cause des conséquences de la crise liée à la pandémie de Covid-19.

“Il n’y a pas 5 ou 6 clubs, qui tirent le football vers le haut et attirent des droits télé, et les autres. Il faut qu’ils fassent preuve d’un minimum de bon sens pour respecter tous les autres. Si des accords ne sont pas trouvés entre tous, le système va imploser. Qui seront les grands perdants ? Les plus grands clubs, justement. Dans une Ligue fermée, au bout de dix Real/Barça, on veut voir autre chose. Nous sommes tous chauvins au fond de nous. Des Dijon-Strasbourg restent importants. Il y a actuellement 15 clubs de L1 qui sont des L2 en puissance. Le football ne peut pas vivre en circuit fermé. Il est comme ça notre football : des grosses équipes, des petites, des montées, des descentes. Si on l’oublie, on ne va pas se réveiller avec un mal de tête mais un cancer généralisé. […] Le football français en prend plein la gueule depuis deux mois, avec des disputes secondaires par rapport à la situation du pays et de la vie des gens. Il va falloir que la solidarité coule dans les veines et soit inscrite dans les textes, concrètement.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée