psg 23 mai 2020

Revue de presse PSG : Castagne, Marusic, dates, beIN Media Group…

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 23 mai 2020 dans la presse hexagonale.

L’Equipe s’intéresse aux droits TV internationaux (diffusion de la L1 à l’étranger) car “un contentieux demeure. Titulaire de ce contrat, le beIN Media Group (du président al-Khelaïfi) n’a toujours pas réglé la seconde échéance prévue dans son contrat. Le groupe qatarien aurait dû payer 35M€, le 30 avril, après avoir déjà payé 35M€ plus tôt dans la saison (le contrat est de 70M€ annuels). […] Du côté de la Ligue, on ne désespère pas d’aboutir à une solution, au moins pour ce qui est de la part correspondant aux matches joués, comme pour les droits nationaux. Selon les calculs établis, cette part s’élève à 16M€ sur les 35 qui restent normalement à régler. Les dirigeants de l’instance espèrent que beIN Media Group va s’en acquitter. Sinon, ils seraient forcés de se tourner vers les tribunaux.”

Du côté du Parisien, on se demande qui va prendre la succession de Thomas Meunier sur le flanc droit du PSG alors que la crise économique va réduire considérablement les marges de manœuvre. “En Italie, le meilleur pour moi cette saison est Hans Hateboer, de l’Atalanta”, conseille l’agent français Yvan Le Mée. Mais à Bergame, Leonardo aurait un œil sur l’international belge Thimothy Castagne (un transfert de l’ordre de 15M€). A la Lazio, Adam Marusic (27 ans) a un coût à peine plus élevé (20M€), même si les discussions avec le président Lolito se révèlent souvent complexes. Le Monténégrin a déjà été évoqué plusieurs fois dans le viseur du PSG. En France, on ne voit guère que Leo Dubois (OL) et Hamari Traoré (Rennes) comme possibles successeurs de Meunier. En Angleterre, enfin, la piste menant à Ricardo Pereira (Leicester) n’est pas dénuée d’attraits quoique onéreuse (30M€). Opéré avec succès en mars d’une rupture des ligaments croisés du genou droit, il a été inscrit sur les tablettes parisiennes par le passé. Il reste à savoir si Leonardo rouvrira ce dossier.”

Enfin, selon les informations du Parisien, “deux dates pour les deux finales tiendraient la corde et feraient, actuellement, l’objet de discussions entre les différentes parties concernées“. Il s’agit du 1er août pour la finale de la Coupe de la Ligue et le 8 août pour la Coupe de France. Ces deux matches se joueraient à priori à huis clos et au Stade de France. Le quotidien francilien souligne que la volonté du président Le Graët était de redémarrer par la finale de la Coupe de France mais “la possibilité pour Lyon de disputer, autour du 8 août, son 8e de finale retour de la Ligue des champions contre la Juventus Turin (1-0) rend caduque cette volonté.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée