PSG 3 mai 2020

Revue de presse PSG : Mbappé, Romeyer, finale, Bénarib…

Vu et lu au sujet du PSG ce dimanche 3 mai 2020 dans la presse hexagonale.

“Depuis le début de son confinement dans le sud, Mbappé s’était fait très discret, remarque L’Equipe. Il avait sans doute d’autres préoccupations, plusieurs de ses proches ayant été touchés de près par le coronavirus. Il est sorti de sa réserve ces derniers jours pour saluer le 9e titre du PSG, ne manquant pas de souligner que c’est le 4e d’affilée pour lui. Quelques jours plus tôt, il avait déjà posté ces mots : “Tout le monde parle mais personne ne sait… MON ÉQUIPE ME MANQUE… PSG.” L’intention de Mbappé est claire: couper court aux spéculations sur son avenir pour cet été. […] On est bien loin de sa fameuse sortie médiatique réclamant “plus de responsabilités”, il y a un an. En interne, on avoue aujourd’hui qu’il avait même réclamé un bon de sortie, aussitôt refusé par les dirigeants. Ces derniers lui ont non seulement expliqué que la porte était fermée à double tour (sous contrat jusqu’en 2022), mais aussi qu’ils voulaient l’installer au centre du projet. […] Certes, il reste difficile d’imaginer Mbappé rester encore cinq ans en L1. Mais il a vu ce pas supplémentaire en C1 comme un signe que les choses avancent favorablement au PSG et qu’il ne perd pas son temps. Un argument sur lequel Leonardo devra capitaliser pour le convaincre d’allonger son bail.”

Dans le journal sportif, on trouve Roland Romeyer, le président du directoire de l’ASSE, qui dit non à une finale de la Coupe de France à huis clos début août (voir ici). “Au PSG, on estime que “c’est de la politique fiction.Aujourd’hui, personne ne sait ce qu’il en sera demain.  Alors au mois d’août…”, ajoute L’Equipe. Noël Le Graët, lui, préfère prévenir. “ On souhaite tous que la finale se dispute avec du public. Malheureusement, à cette heure, ce sera sans, concède le président de la FFF. Ce n’est pas nous qui décidons, pas même le gouvernement, mais le virus. On ne peut pas jouer, en l’état, avec du public avant septembre, donc début août ce sera sans. Après, si Saint-Étienne ne veut pas disputer la finale, ils connaissent la décision fédérale”. Et pas sûr que cette dernière ne convienne à Romeyer.

Enfin, on découvre le nom du successeur de Jorge Quiroz à la tête des moins de 19 ans féminines du PSG : Grégory Bénarib, ancien entraîneur de l’équipe senior de l’AC Boulogne-Billancourt. Un proche de Bruno Cheyrou, directeur sportif de la section en fin de contrat et sur le départ, potentiellement vers l’OL.

Dans Le Parisien, on rapporte que “les 40 clubs professionnels se réunissent demain par visioconférence pour contracter un prêt garanti par l’Etat afin compenser les pertes relatifs aux droits TV.” Du côté du JDD, on constate que le “foot français se déchire à huis clos. Certains s’amusent ainsi à dire qu’il y a trois syndicats : Première Ligue, l’UCPF et Jean-Michel Aulas. Noël Le Graët, qui a confirmé qu’il était le vrai patron du foot français cette semaine, peut aussi avoir du mal à le canaliser. Mardi, après avoir assisté au comité exécutif de la FFF, le Lyonnais s’est démené pour contrer la marche à suivre présidentielle. Aulas envisage désormais des recours juridiques.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée