psg 5 mai 2020

Revue de presse PSG : Neymar, Diani, Ruiz-Atil, Cheyrou, titre…

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 5 mai 2020 dans la presse hexagonale.

Un Neymar bien loin de Barcelone… “La crise sanitaire touche économiquement tous les clubs, certains plus que d’autres. A ce jour, le Barça, exsangue financièrement, sait qu’il n’a pas les moyens nécessaires pour le rapatrier, constate Le Parisien. S’il lui reste un peu d’argent, il le mettra sur Lautaro Martinez. Pour que Barcelone parvienne à rapatrier Neymar, il lui faudrait réaliser un mercato exceptionnel côté départs en vendant vite et bien ses indésirables : Coutinho, Umtiti, Vidal, Dembélé, Rakitic. […] La Juventus, club souvent cité comme courtisan éventuel de Neymar, est dans la même situation. […] Plus que jamais, Neymar s’apprête à disputer une quatrième saison avec le PSG.”

Kadidiatou Diani (25 ans), en fin de contrat, a prolongé de trois ans son engagement avec le PSG, bien que courtisée par l’Olympique Lyonnais et les Thorns de Portland. Une bonne nouvelle signée Leonardo. Elle “a été convaincue de rester au bercail à la suite du discours ambitieux de son directeur sportif, décidé à en faire une des têtes d’affiche d’un projet sportif audacieux, explique le journal francilien. Diani a fait le choix de relever le challenge de mener enfin Paris vers le sommet de la hiérarchie hexagonale.

Concernant Kays Ruiz-Atil (17 ans) sous contrat professionnel avec le PSG jusqu’en 2021, et représenté désormais par Alain Migliaccio, la situation reste opaque alors que Leonardo n’entend pas lui assurer une place dans le groupe professionnel. Le club “est conscient du potentiel du joueur et de l’aspect symbolique, commente Le Parisien. Il ne veut pas le voir partir libre dans un an et aimerait prolonger son contrat. Pour laisser du temps à tout le monde, le PSG avait évoqué en janvier l’idée d’une prolongation, semble-t-il de quatre années. Ruiz-Atil, qui perçoit un salaire de bon joueur de L2, a jusqu’ici décliné. Tout comme il n’avait pas activé l’été dernier une année optionnelle incluse dans son contrat. Les mois passent et le PSG n’a pas infléchi sa position pour une intégration chez les pros. […] La collaboration crispée entre le jeune talent et le PSG aurait freiné certains postulants.

Du côté de L’Equipe, on assure que Bruno Cheyrou, en CDI en tant que directeur sportif de la section féminine du PSG, sera à la tête de sa cellule de recrutement de l’OL en tant que successeur de Florian Maurice. “Les dirigeants rhodaniens ont acté, en fin de semaine dernière, un choix déjà très fortement pressenti”, lit-on.

“Le neuvième titre de champion de France du PSG est à peu près la seule chose qui n’ait pas prêté à polémique ces derniers jours, souligne France Football. Une sorte d’exploit sur tapis vert quand certains dirigeants rivalisaient d’imagination et d’indécence pour tordre la réalité et protéger leurs intérêts personnels. Avec 12 points d’avance et un match en plus à jouer, il n’aurait plus manqué qu’un algorithme farceur ou des play-offs de contrebande finissent par lui contester ses acquis. En l’espace d’une décennie, le PSG a donc ajouté sept trophées dans une vitrine qui n’en comptait que deux, une addition spectaculaire qui en dit long sur sa suprématie, même si Aulas soulignera que l’OL a fait aussi bien dans les années 2000. Dans l’attente d’une Ligue des champions estivale à huis clos que l’UEFA semble vouloir organiser à marche forcée, le PSG rejoint donc l’OM au nombre de trophées de champion, à une longueur du record de Saint-Étienne.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée