PSG 29 mai 2020

Revue de presse PSG : reprise, quatorzaine, Aulas, Sakho, Diaby, matches amicaux

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 29 mai 2020 dans la presse hexagonale.

On le sait, la Ligue 1 ne redémarrera pas contrairement à la Bundesliga, laLiga, la Serie A et la Premier League. Toutefois, la reprise des entraînements des professionnels dans les sports collectifs sera possible en France dès le mardi 2 juin avec un protocole médical.

Suite au discours hier du Premier ministre, Édouard Philippe, la LFP a réaffirmé qu’il était hors de question de relancer la saison 2019-2020. “Édouard Philippe a écarté à nouveau ce jour l’idée d’une reprise des compétitions, confirmant ainsi sa position exprimée le 28 avril. Il n’est donc pas question d’envisager un redémarrage de la saison 2019-2020 comme certains s’évertuent à le demander”, a fait savoir la LFP dans une déclaration transmise à l’AFP.

“J’en veux à l’institution LFP. Elle s’est montrée durant toute cette crise en dessous de la responsabilité minimale. La dyarchie n’a pas permis de bien gérer la crise”, accuse Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, dans Le Parisien.C’est une honte de ne pas donner au PSG et à l’OL les moyens d’être en bonne forme pour disputer les phases finales de Coupes d’Europe en août. A ce titre, j’ai des souhaits à formuler. Commençons les matches amicaux en juillet. Il faut autoriser au moins quatre clubs à jouer, les trois qui jouent les finales de coupes nationales, le PSG, Saint-Etienne et Lyon. Je rajoute Lille, qui est intéressé par un rôle de partenaire. Nantes est intéressé. On pourrait démontrer que l’on n’est pas plus bêtes que les autres. Et surtout qu’on ne nous pénalise pas. Je n’ai pas pour le moment la réponse officielle. J’ai un élément de réponse du côté de Matignon, qui semble dire : cela s’étudie.

Au sujet du président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, JMA déclare qu’il “a été hyper présent. J’ai découvert un Nasser qui voulait pendant cette crise absolument jouer un rôle de solidarité. […] Le PSG apporte une caution et des moyens considérables au foot français pour qu’il essaye de se développer. Ils sont, comme Lyon, les plus grandes victimes de l’arrêt brutal du championnat. Pour Lyon, on aura perdu près de 100M€ de chiffre d’affaires. Je crains que pour le PSG ce ne soit le double.”

Dans L’Equipe, on évoque un OL qui aimerait se renforcer avec un Titi du PSG emblématique : Mamadou Sakho (30 ans, Crystal Palace). “Si l’équation financière est complexe, les négociations avancent et pourraient déboucher sur le premier gros coup de ce mercato”, commente le journal sportif.

On trouve également une interview de Moussa Diaby (20 ans) aujourd’hui au Bayer Leverkusen, avec réussite. “Tuchel m’a donné beaucoup de confiance. C’est un grand coach. Il est comme mon entraîneur actuel, c’est quelqu’un de proche de ses joueurs, tu as envie de lui rendre la pareille, commente le Titi du PSG. Et puis, on est dans la rotation avec des stars, ça nous pousse à travailler beaucoup. Ils me donnaient des conseils. Kylian (Mbappé), par exemple, sur le travail, sur la première touche, essentielle pour se mettre dans le sens du jeu, sur la vitesse d’enchaînement. Revenir au PSG ? Déjà, j’essaie de devenir un grand joueur. Ensuite, Paris, c’est mon club formateur. Revenir en étant confirmé, c’est toujours dans un coin de ma tête. Je me dis pourquoi pas ?

Enfin, quatorzaine ou pas pour les Sud-américains ? “Pour l’heure, ces joueurs, s’ils justifient d’une résidence principale en France, ne sont pas contraints à l’isolement à leur retour, répond L’Equipe. Mais la situation pourrait évoluer avec quelles modalités de quatorzaine le cas échéant. Le Premier ministre visait les “pays où le virus circule encore activement”. C’est le cas du Brésil, par exemple, où séjournent actuellement Thiago Silva, Neymar et Marquinhos. À ce jour, les joueurs du PSG peuvent rentrer sans problème à Paris. Mais si le Brésil figure parmi les pays dits à risque le 15 juin, leur statut de résidents en France pourrait alors ne pas suffire pour éviter une quatorzaine. La reprise de l’entraînement au PSG est prévue le 22 juin. S’ils rentrent avant le 15, les joueurs parisiens devraient être tranquilles. Après, ils s’exposeraient à un isolement qui retarderait leur retour à l’entraînement de deux semaines.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters