after rmc

Rothen : “Il attend quoi Leonardo pour montrer un signe de vie sur la diminution de salaire ?”

Les jours et les semaines passent mais aucune information claire n’existe quand à la diminution de salaires au sein du PSG dans le contexte de pandémie liée au Covid-19, de confinement, de crise économique et sociale. L’inertie au sein du club francilien finit par exaspérer Jérome Rothen, un ancien du PSG qui demande des gestes des joueurs et de Leonardo, le directeur sportif.

“J’ai parlé des abonnés, cela a fait bouger les choses. Il y aura une bonne nouvelle prochainement. Si je peux être le responsable de cette démarche là, tant mieux. Que tout le monde ait un peu le choix. Ils attendaient la décision définitive de l’arrêt des compétitions, a expliqué Rothen sur RMC. D’autre part, quand je parlais de la diminution des salaires en disant que c’était important pour la vie d’un club. J’ai eu beaucoup de salariés du PSG et cela me fait mal au cœur. Il n’y a pas qu’au PSG. Mais ils sont dans une situation très compliquée. Ils ont des grosses diminutions de salaire, certains sont carrément au chômage technique parce qu’ils ne viennent plus du tout bosser. Quand tu vois que ces gens-là galèrent aujourd’hui et que cela risque encore de durer parce que les joueurs n’ont pas donné de signe de vie au président parce qu’ils ne se sont pas mis d’accord sur la diminution de salaire, et bien je trouve cela dommage. Encore une fois on parlait d’institution, on parlait de respect du maillot, de respect du club… Ça serait bien que les joueurs se rendent compte que dans ce club il n’y a pas qu’eux, les joueurs… Il attend quoi Leonardo pour montrer un signe de vie sur la diminution de salaire, pour faire un bon geste et montrer l’exemple à ses joueurs ? Ils attendent quoi en fait ? On se demande. À l’arrivée tu as des familles qui sont en galère. Moi cela me fait mal au cœur, voilà. Je voulais le dire. J’espère qu’au bout d’un moment ils vont en prendre conscience. S’ils n’arrivent pas à se mettre d’accord collectivement, individuellement ils peuvent venir voir le président, qui les a toujours soutenus, et dire “écoutez, qu’est ce que vous attendez que je fasse ? Si vous voulez que je fasse cela sur un ou deux mois je vais le faire pour sauver des emplois et des salaires”… ça serait bien que certains se réveillent de ce côté-là.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée