Trapp

Trapp : “Il y a juste un seul match avec le PSG que j’essaie d’oublier”

Le 8  mars 2017, le PSG vivait un cauchemar à Barcelone. Un naufrage assisté par l’arbitrage de Monsieur Deniz Aytekin. Ce soir maudit au Camp Nou, Kevin Trapp (29 ans), aujourd’hui à Francfort, était dans la cage du PSG. C’est le point noir de son passage à Paris, estime-t-il.

“Le problème, c’est que tout le monde m’en parle… Il y a quelques jours, mon partenaire Filip Kostic est venu me voir et m’a dit : “J’ai vu le match contre Barcelone.’’ Je lui ai demandé : “Lequel ?’’ Il m’a répondu : “Le 6-1.’’ Voilà, encore. (Sourire.) Je lui ai dit d’arrêter de m’en parler. J’essaie de l’oublier. Mais j’ai appris beaucoup de choses avec cette rencontre. J’ai vécu trois années magnifiques à Paris. Il y a juste un seul match que j’essaie d’oublier. Hormis ça, je n’ai que des bons souvenirs là-bas. J’ai travaillé avec des joueurs très humbles, très gentils, des joueurs de très haut niveau, qui ont vécu beaucoup de choses, connu beaucoup de succès. Des joueurs avec qui tu parles, tu échanges et tu apprends beaucoup. Vraiment, j’ai passé trois années magnifiques avec Paris, explique Kevin Trapp dans France Football.  Je reste un supporter du club. Je regarde tous les matches dès que je le peux. Il faut être patient, travailler dur, mais ils vont finir par réussir en Champions League. Ça, c’est certain.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters