ander herrera

Ander Herrera : “Le PSG n’est pas un club qui vend ses stars, au contraire, il les achète”

Alors que sa première saison au PSG a été marquée par des blessures aux quadriceps, Ander Herrera (30 ans) s’apprête à participer au final de la saison 2019/2020. Dans un grand entretien accordé au journal AS, le milieu de terrain espagnol (de Saragosse) fait le point sur tous les dossiers parisiens.

“L’arrêt de la Ligue 1 nous avait beaucoup surpris. Je me souviens du tchat de l’équipe, on était choqués, personne n’y croyait. Je crois que cette décision a été précipitée. Le temps donne raison à la Bundesliga et aux autres championnats. On est champions de France, mais ça ressemble à un café sans caféine. On ne sait pas encore si on jouera les finales, la Champions League n’a pas encore de dates. Il reste beaucoup d’inconnues encore”, explique Ander Herrera au journal sportif madrilène. “Un arrêt de la L1 synonyme de handicap en Ligue des champions ? On espère que non mais je crains que oui. La compétition c’est ce qui te donnes du rythme. Il va falloir trouver des solutions. La bonne saison pour gagner la C1 ? C’est vrai que de l’extérieur on juge la saison du PSG là-dessus, sans considérer à quel point on fait bien en championnat et dans les coupes. On a l’équipe et les joueurs pour se mêler à la lutte finale. Mais je suis prudent et superstitieux, je ne veux même pas en parler. Match après match. Le transfert d’Icardi au PSG ? C’est une super nouvelle, le club aura ainsi un top 3 au poste durant 6 ou 7 ans. Si cela peut envoyer Cavani à l’Atlético ? Je sais qu’il a envie de jouer en Espagne parce que c’est un championnat et un pays qui l’attirent. Mais depuis le confinement on n’a pas eu l’occasion d’en reparler. Plus difficile de conserver Mbappé ou Neymar avec la crise ? Je ne sais pas, parce que je ne sais pas ce qu’ils gagnent ou les revenus qu’ils génèrent pour le club, qui est toujours une entreprise, mais je sais que les deux sont la clé du projet et je les vois très heureux et impliqués avec le PSG. Beaucoup de rumeurs circulent sur les deux, et c’est normal, mais on accorde pas beaucoup d’intérêt à ça. Il faut prendre en compte un aspect fondamental, et j’en ai discuté avec Kylian : le PSG n’est pas un club qui vend ses stars, au contraire, il les achète. Il a suffisamment de muscle économique pour les conserver tous les deux.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters