Cazarre

Cazarre : “C’est à se demander si c’est pas Nasser qui a inventé le Final 8”

Mercredi ou jeudi, le Comité exécutif de l’UEFA doit valider le Final 8 de Champions League à Lisbonne (du 12 au 23 août) dans les tuyaux. Une nouvelle formule regroupant les quarts de finaliste (l’Atlético, l’Atalanta, Leipzig et le PSG sont déjà qualifiés) avec des matches couperets qui est le fruit de la crise sanitaire qui a paralysé le football européen, et qui continue à paralyser le football français. Si Julien Cazarre ne le sent pas pour l’Olympique Lyonnais (qui jouera à Turin un huitième de finale retour contre la Juventus après l’avoir emporté 1-0 à l’aller), son sentiment est tout autre concernant le PSG par rapport au Final 8. Il le dit à sa façon.

“Les Allemands sont en feu, les Italiens et les Espagnols ont des fourmis dans les jambes, les Anglais chauffent les starting-blocks, ça va être tendu comme un string en fin de vacances. Et les Français ? Ben, ils vont arriver sur la ligne de départ gras comme des cochons. Pauvre Jean-Mich Much, il va se prendre une claque sur le museau rapido facto par Cristiano… Merci, bonsoir, commente Julien Cazarre dans France Football. Et le PSG, me direz-vous ? Eux aussi, ils vont être les cocus de l’histoire, pour une fois qu’ils passent les huitièmes… Ben, justement pas, au contraire, ça sent la chatte à DD cette histoire. Le manque de rythme ? Ils n’ont pas de rythme, jamais, alors, ça changera pas grand-chose. Le manque de compét’ ? Ils n’ont pas de compét’, ils jouent en Ligue 1. Le stress de jouer devant son public ? Y a pas de public. La peur d’une remontada ? Y a pas de match retour ! C’est à se demander si c’est pas Nasser qui a inventé la nouvelle formule. Ça va finir par se voir…”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée