Quillot

Quillot : “On va réexaminer le format de la L1 mais cela ne veut pas dire forcément jouer à 22”

Hier après-midi, le Conseil d’État a validé la fin de la saison 2019-2020 de Ligue 1, comme annoncée par la LFP le 30 avril dernier. Mais il a notamment suspendu les relégations d’Amiens SC (19e) et du Toulouse FC (20e) en demandant aux instances de football de réexaminer le format de Ligue 1 pour la saison 2020-2021. Dans une interview accordée à l’AFP, le directeur général de la LFP – Didier Quillot – est revenu sur l’ordonnance du Conseil d’État. Il indique notamment qu’un réexamen de l’exercice 2020-2021 de Ligue 1 sera à l’étude sans que cela confirme une saison à 22 clubs.

“Le Conseil d’administration (de la LFP) a considéré que la L1 se joue à maximum 20 clubs. C’est aussi le cas de la convention entre la LFP et la FFF, et ce depuis 40 ans. Mais on va réinterroger à nouveau le Conseil d’administration. La montée de Lens et de Lorient n’est pas remise en cause par cette ordonnance. Nous avions décidé de jouer à 20. On nous demande de réexaminer cette décision, on va la réexaminer, mais cela ne veut pas dire forcément qu’on va jouer à 22, a déclaré Quillot à la l’AFP. Le calendrier de la saison prochaine ? On va essayer de tout faire en bon ordre. D’abord, le format, les participants aux compétitions puis le calendrier définitif de la saison 2020-21. Notre objectif n’a pas changé, il reste de démarrer la saison 2020-2021 le week-end du 22-23 août.

Didier Quillot a notamment demandé à Toulouse et Amiens de ne pas fêter trop tôt leur maintien en Ligue 1. “Les clubs d’Amiens et de Toulouse sont en droit de déclarer ce qu’ils veulent, mais ils ne peuvent pas dire ce soir (hier soir, ndlr) qu’ils sont maintenus en Ligue 1. Il faut qu’ils relisent l’article 3 de l’ordonnance parue ce jour qui dit ‘nous vous demandons de réexaminer la décision’, ce que nous allons faire.”

À propos Murvin Armoogum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée