PSG 11 juin 2020

Revue de presse PSG : Tuchel contrarié, Le Graët/Macron, fins de contrat, rythme…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 11 juin 2020 dans la presse hexagonale.

Thomas Tuchel “est déjà contrarié”, lance L’Equipe. “Il a peu goûté la mise à l’écart du docteur Aumont. Outre la séparation en soi, Tuchel ne digère pas d’avoir été mis devant le fait accompli. Mais cette décision est aussi à mettre en balance avec l’éviction de Martin Buchheit, le responsable performance, qui n’entretenait pas de bonnes relations avec Rainer Schrey, le préparateur physique de Tuchel. Les deux hommes se renvoyaient la responsabilité du grand nombre de blessures. En résumé, Tuchel a gagné d’un côté, mais a perdu un soutien de l’autre. […] Tuchel accomplit une saison très réussie. À tel point qu’aujourd’hui, les rumeurs de son remplacement, notamment par Allegri, qui circulent depuis quelques jours, sont fortement démenties au club. “Il sera là la saison prochaine sauf s’il s’en va de lui-même, dit-on en interne. Ce qu’il a réalisé cette année a renforcé sa position et il n’y a aucune envie de s’en séparer.” […] Et puis le licencier, lui et son staff (6 personnes), coûterait cher au PSG. Sous contrat encore un an, Tuchel n’est pas certain de se voir proposer une nouvelle prolongation. Leonardo va vouloir choisir son entraîneur.”

Le président de la FFF, Noël Le Graët, a rencontré le Président de la République, Emmanuel Macron hier. “Le président est très au courant de l’actualité du football, a confié Le Graët à L’Equipe. Il veut faire en sorte que le football puisse reprendre vite et avec des spectateurs. Il va consulter des experts médicaux et, si l’épidémie de coronavirus continue à diminuer, j’ai bon espoir que, dès les premiers matches, il puisse y avoir du public dans les stades. Si ce n’était pas le cas, je comprendrais très bien que ce ne soit pas possible.”

“Les joueurs en fin de contrat comme Thiago Silva, Meunier, Kurzawa, Cavani et même le jeune  Kouassi (18 ans) n’ont toujours pas prolongé leur bail pour terminer la saison. Dans quel état d’esprit vont-ils revenir ?” se demande Le Parisien. “Le PSG sait qu’il aura besoin d’eux. Le manque de compétition pourrait aggraver le risque de blessure et le staff ne peut se permettre d’entamer les deux mois les plus importants de sa saison avec un effectif raccourci. Il pourrait éventuellement décider de se priver de Choupo-Moting, en fin de contrat et non inscrit pour la Ligue des champions, mais guère plus. […] Il va maintenant falloir trouver un terrain d’entente contractuel, et donc financier, pour les deux mois restants. Aucun n’a manifesté le désir de quitter le PSG à l’heure où les matchs les plus excitants de la saison se profilent. Le simple fait que ces joueurs décident de rempiler jusqu’à la fin de la saison, alors que rien ne les y oblige, devrait suffire à renseigner sur leur degré de motivation.”

En outre, le journal francilien demande à des experts si le “manque de compétition pourrait être fatal au PSG lors de la reprise de la Ligue des champions en août” et conclut ainsi : “Paris envisage de multiplier les rencontres de préparation. Vendredi, Al-Khelaïfi a annoncé que le PSG entendait disputer huit matchs amicaux. A ce moment-là, il n’était pas encore question d’avancer les finales des Coupes d’une semaine. Mais même s’il ne faut en organiser que six, le club sera confronté à un autre souci : il sera délicat de trouver des adversaires de très haut niveau.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée