PSG 27 juin 2020

Revue de presse PSG : Tuchel, finales nationales, Final 8 européen

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 27 juin 2020 dans la presse hexagonale.

Deux finales nationales contre Saint-Étienne, le 24 juillet (CDF) et Lyon, le 31 juillet (CDL), et un final 8 européen, ce sont les grands rendez-vous estivaux de Paris. Thomas Tuchel y croit malgré les départs d’Edinson Cavani, de Thomas Meunier, d’Adil Aouchiche et de Tanguy Kouassi. “ Nous sommes capables de gagner cette compétition. C’est un tournoi. Je suis convaincu qu’on sera très forts. On a cinq semaines pour se préparer. Le plus important est de rester ensemble sans blessure sur cette période, retrouver notre rythme. Ce n’est pas simple car on reprend après quatre mois sans entraînement”, a déclaré par exemple l’entraîneur allemand du PSG en conférence de presse vendredi.

“Sa priorité, aujourd’hui, est donc de remobiliser son effectif, de lui redonner un nouvel élan. Les conditions actuelles ne lui mâchent pas vraiment le travail, commente L’Equipe. Pour l’heure, les Parisiens ont repris les séances sur les terrains par groupes de cinq, en fonction de leurs postes, étalés sur toute la journée. Ils ont renoué avec les exercices avec ballon, même si la priorité est donnée à la condition physique. A priori, la première séance avec l’ensemble du groupe est programmée pour mercredi. […] Joueurs et staff sont testés tous les trois jours pour le Covid-19. Le premier match amical aura lieu au Havre (L2), le 12 juillet, alors que la rencontre initialement prévue contre les U19 ne devrait pas avoir lieu. Ensuite, le niveau de l’adversité grimpera de quelques degrés avec le Celtic ou les Rangers puis vraisemblablement Anderlecht au programme. Puis ce seront les choses sérieuses.

“Tuchel a répondu à presque tout, sans vraiment de langue de bois et en marquant déjà son territoire, juge Le Parisien. Gagner la Ligue des champions n’est pas “impossible”. Il aurait pu botter en touche et tout le monde l’aurait compris. Lyon et le PSG paraissent les plus défavorisés. Mais Tuchel y croit et le dit. […] Volontariste, il ne se cherche pas d’excuses. Il sait qu’elles viendront après le tournoi final. Si Paris est rapidement sorti, les coupables seront plus à chercher du côté des dirigeants du foot français. […] Crise sanitaire et économique ou pas, le coach veut des renforts et pas n’importe qui. Il met déjà la pression sur Leonardo.

Concernant les finales de coupes nationales (24 et 31 juillet), pour le président de la FFF, Noël Le Graët, “la priorité du moment consiste à convaincre le gouvernement d’autoriser plus de 5 000 personnes à assister aux matches au Stade de France, lit-on également dans L’Equipe. “On essaie d’avoir plus de places parce que 5 000, c’est peu, a souligné Le Graët. J’aimerais que l’on puisse bénéficier de 30 % (soit environ 24 .000 personnes) de la capacité du stade mais si ce n’est pas le cas, je n’en ferai pas une crise ”. La ministre des Sports a affirmé avoir “entendu le message ” du patron du football français. L’espoir grossit qu’à l’approche du 11 juillet et de la fin de l’état d’urgence sanitaire, le seuil de public maximal soit relevé.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée