sanfourche rtl psg

Sanfourche : “Aujourd’hui, qu’on ouvre les yeux sur Edinson Cavani !”

Le choix de partir du PSG – maintenant – de la part d’Edinson Cavani (33 ans) a eu l’effet d’une bombe. Le meilleur buteur de l’histoire du club (200 buts) va se concentrer d’ores et déjà sur son futur projet professionnel sans participer aux derniers matches capitaux du PSG. Une décision qui doit permettre de revoir l’image du Matador, selon Philippe Sanfourche, journaliste de RTL. Il l’a dit sur les ondes.

“Edinson Cavani, c’est formidable, il a l’immunité à vie ! C’est toujours lui qu’on dit maltraité. Ibrahimovic c’était le grand méchant loup qui empêchait Monsieur Cavani de jouer dans l’axe, après les penaltys c’est la faute de Neymar, Cavani c’est Dieu sur Terre… Là il avait potentiellement trois matches de Ligue des champions pour marquer l’histoire du PSG et il ne veut pas les jouer ! Un but à la 90e minute contre le Barça lors du Final 8 et l’histoire elle est différente. Non mais c’est bien, c’est formidable… Je n’en peux plus de cette image idyllique qu’on donne à Cavani ! C’est un joueur qui donne toujours tout, ça il n’y a rien à dire. Mais aujourd’hui, qu’on ouvre les yeux ! Quand on s’appelle Cavani, qu’un club te veut, tu peux le faire attendre. S’il a déjà signé ailleurs, qu’il sorte du bois et qu’il le dise. Qu’il arrête de faire comme s’il avait été maltraité par le PSG ! Pour suivre depuis les années le PSG, je peux vous dire que la communication de Cavani est un modèle du genre. Je ne dis pas que la relation avec les supporters était feinte et que c’était du cinéma, ce serait insultant à son égard. Mais il en a beaucoup jouée. Aujourd’hui, je pense que par rapport aux supporters qui l’on toujours défendu, refuser de jouer trois derniers matches de Ligue des champions, c’est à minima une faute de gout… Si Ibrahimovic ou Neymar avait fait cela, qu’est ce qu’on aurait pas entendu.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée