verts

Testé : “On pourrait par exemple placer des supporters tous les deux sièges”

C’est désormais officiel, vendredi 24 juillet au Stade de France se tiendra la finale de la Coupe de France entre le PSG et l’AS Saint-Etienne. Aujourd’hui, c’est une jauge de 5000 spectateurs qui doit s’appliquer pour la rencontre dans l’enceinte dyonisienne. Dans la coulisse, Noël Le Graët, président de la FFF tente de faire passer l’idée qu’on peut mettre dans un stade de 80.000 places, 25 à 30.000 spectateurs, sans risque sanitaire.

Il y a une dizaine de jours, cinq députés de l’amicale parlementaire de l’ASSE (une quinzaine de membres) ont remis en main propre à Édouard Philippe, le Premier ministre, une lettre pour que la finale de la Coupe puisse se disputer devant au moins 20.000 spectateurs.

Stéphane Testé, député LREM de la douzième circonscription de Seine-Saint-Denis, président de l’amicale des Députés supporters de l’ASSE au patronyme idoine dans cette situation, a expliqué à But! la démarche des parlementaires. “On voulait alerter le Premier ministre sur le fait que l’Ile-de-France est enfin passée en zone verte et qu’il est donc désormais possible d’augmenter la jauge de supporters pour la finale de la Coupe de France. On évoque 5.000 supporters, mais ne peut-on pas aller jusqu’à au moins 20.000 ? Il y a plusieurs pistes à creuser, par exemple en plaçant des supporters tous les deux sièges. On aimerait pouvoir ouvrir la discussion avec le gouvernement pour que la rencontre puisse se disputer autrement que dans un cadre feutré. 5.000 supporters au Stade de France pour la finale, ce serait triste. Il n’y a rien de plus triste qu’un stade sans supporters… Et encore plus pour une finale de la Coupe de France, qui doit être la fête du football.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters