chaudel

Chaudel : “On a besoin d’entrants comme le PSG ou City pour redistribuer les cartes”

L’Instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de l’UEFA avait fait le choix de sanctionner fortement Manchester City pour des manquements aux règles du Fair-play financier (FPF). Hier le Tribunal arbitral du sport (TAS) a commué la peine de deux années (2020-2022) sans coupe d’Europe et 30M€ d’amende à juste 10M€ d’amende. Un soulagement pour les Citizens, une gifle pour l’UEFA. De quoi relancer les débats même s’il a beaucoup été question de prescriptions dans la décision du TAS.

“Le sujet du FPF est un sujet délicat. On en comprend la philosophie. Mais le système est imparfait. Si on l’applique de façon stricte, il fige les positions. Les clubs comme le Real Madrid, le Barça ou le Bayern ont tellement d’avance qu’on empêche d’autres concurrents de les rattraper. On se retrouve avec des compétitions comme la Ligue des champions, qui devient beaucoup moins incertaine. On a besoin d’avoir de nouveaux entrants, comme le PSG, Manchester City, pour redistribuer les cartes et recréer de l’incertitude. C’est le paradoxe du fair-play financier. Il est globalement bien pour l’économie immédiate du football, mais durablement, ça pose un problème”, juge Chaudel dans L’Equipe. L’expert préconisant une limitation de contrats de joueurs pour les compétitions européennes. “Ça éviterait à certains clubs d’avoir 50 joueurs sous contrat. Avec la règle des joueurs formés localement et une DNCG européenne, on aurait un cocktail de mesures qui limiteraient les dérives. On a voulu régler trop de problèmes avec le FPF.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée