Choupo-Moting : “C’est important d’accepter de pouvoir être remplaçant et de ne pas avoir d’états d’âme”

Eric-Maxim Choupo-Moting est très certainement la recrue la plus surprenante de ces dernières années au PSG. L’international camerounais n’est pas du calibre des dernières recrues et il a plus un rôle de remplaçant dans l’effectif pléthorique des Rouge & Bleu. Pour France Football, Choupo a évoqué ce rôle “qui n’est pas un problème pour lui“.

C’est le rôle que j’ai ici. Ce n’est pas du tout un problème. La plupart des matches, je suis remplaçant mais je ne me vois pas seulement comme un remplaçant. Je fais partie de l’équipe. Si je joue seulement vingt minutes, je suis content car je contribue, j’aide l’équipe à avoir trois points. Il y avait la situation avec Icardi et Cavani. On a dit : Cavani est devenu remplaçant. Mais, attends, c’est difficile. Le coach peut mettre seulement quatre joueurs devant, ou trois, selon le système. Et s’il met Neymar, Mbappé, Di Maria, est-ce que les autres devraient être fâchés ? Non. C’est important d’accepter ça et de ne pas avoir d’états d’âme.

Choupo Moting est aussi réputé pour son rôle d’ambianceur dans le vestiaire, un fait que valide l’ancien de Schalke 04.

Je peux parler avec beaucoup de monde parce que j’adore les cultures. Et on en a beaucoup, des différentes, des Brésiliens, des Africains. Avec Kimpembe, on peut partager des choses car il adore l’Afrique, son père est congolais, il aime le Cameroun. […]J’adore parler du Brésil avec Thiago (Silva). Avec Cavani, Di Maria, on se fait des blagues, on se chambre. Par exemple, Leo Paredes et Icardi se sont fait tatouer des lions. Alors je leur dis : “Eh, mais en Argentine, il n’y a même pas de lions. Est-ce qu’il y en a ? Non ! Alors pourquoi tu t’es tatoué un lion ? Nous, on est les Lions Indomptables au Cameroun ! Et je n’ai même pas le lion”. (Il rit.) Il y a toujours des choses à partager.

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée