Kurzawa : “Nous étions tous heureux de nous retrouver”

À la surprise générale, Layvin Kurzawa, en fin de contrat le 30 juin 2020, a prolongé de quatre ans son contrat avec le PSG, soit jusqu’en juin 2024. Heureux de prolonger l’aventure à Paris, le latéral gauche (27 ans) a évoqué sa relation avec son coach, Thomas Tuchel.

J’ai une très bonne relation avec lui. Cela m’a permis d’avoir du temps de jeu cette saison. Après, malheureusement, il y a eu le confinement, mais j’ai pu jouer plusieurs matches malgré mon statut de remplaçant derrière Juan (Bernat). C’est aussi une marque de confiance de sa part car je ne pensais pas que j’allais jouer autant de matches, s’enthousiasme l’ancien monégasque dans un entretien accordé à PSG TV. J’ai notamment joué le huitième de finale aller de Champions League contre Dortmund, ce qui a été quelque chose de fort pour moi. C’est pour ça qu’aujourd’hui, je n’ai pas vraiment les mots mais je suis très content de signer quatre ans de plus.

Layvin Kurzawa est également revenu sur les retrouvailles avec ses coéquipiers, trois mois après le début du confinement.

Cela a été long. Ce n’était pas des vacances mais un confinement à la maison. On a ressenti un manque, on l’a vu sur le terrain, dans le vestiaire… Nous étions tous heureux de nous retrouver. L’atmosphère était différente. On s’est beaucoup manqué !

L’international français a enfin évoqué l’échéance de la Ligue des Champions et son nouveau format.

À nous de bien travailler pendant les entraînements. À la différence des autres équipes, on n’aura pas l’opportunité de disputer des matches à haute intensité. Il faudra profiter des entraînements pour tenter de se rapprocher un maximum de cet état au moment venu. Mais j’ai confiance en mes coéquipiers et en moi pour être prêts le jour J. Le Final 8 ? Compte-tenu du contexte, je pense que c’est la meilleure formule possible. On ne pouvait pas faire mieux. On espère que ça va bien se passer. En tout cas, nous allons faire en sorte que cela se passe le mieux possible pour nous !” 

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée