psg journalistes

Quelques confidences de célèbres journalistes sur le PSG

Journalistes sportifs et un peu “influenceurs”, Daniel Riolo, Dominique Séverac, Pierre Ménès et Philippe Sanfourche sont des noms connus des supporters du PSG. Dans le France Football en kiosque ce mardi, on trouve des confidences de certains figures du journalisme français. Voici quelques phrases piochées.

Daniel Riolo (RMC) : “La proposition que le milieu du foot m’a faite ? Aucune. Le milieu sait que rien ne m’intéressera. À part boss de la LFP ou du PSG. Et président d’une Fédération dans les Caraïbes.”

Dominique Séverac (Le Parisien) : “Meilleur consultant joueur à venir ? Kylian Mbappé. Il fera sans doute autre chose mais ses analyses sur le jeu seraient dingues, passionnantes. Il va vivre tellement de choses dans sa vie et en a déjà tellement vécu. Le regard des génies sur le foot est toujours enrichissant.”

Pierre Ménès (Canal Plus) : “Le pire club pour bosser ? Le PSG l’année de la Coupe des Coupes (1996) quand je les suivais. C’était très difficile de travailler.”

Pierre Nigay (La chaîne L’Équipe) : “Le pire club pour bosser ? Le PSG. Le pire souvenir avec un dirigeant ? Nasser al-Khelaïfi qui me tourne ostensiblement le dos en zone mixte après Nice-PSG le 30 avril 2017. Défaite de Paris et tensions vives à ce moment-là entre le groupe L’Équipe et le PSG.”

Philippe Sanfourche (RTL) : “J’ai toujours bossé sur le PSG, qui est souvent considéré comme le plus difficile. Mais c’est normal, il y a la concurrence de tous les autres médias nationaux et internationaux. La satisfaction n’en est que plus grande quand on décroche une bonne info ou une interview. […] J’aime toujours échanger avec Vincent Guérin, Alain Roche ou Rai. Au Brésil, on avait passé une nuit à parler foot dans la maison de famille de ce dernier. Autour d’une bière dans le jardin, c’était top. Un souvenir avec un dirigeant ? Mes échanges avec Robin Leproux quand il a mis en place son plan sécurité au PSG. Il m’a expliqué la nécessité d’en passer par ce plan radical alors que je ne comprenais pas pourquoi il fallait “punir” tous les supporters. Je me souviens qu’il n’était pas ravi d’en passer par là. Il a pris ses responsabilités, et avait probablement raison.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée