PSG 16 juillet 2020

Revue de presse PSG : Fair-play financier, 120 minutes, capitanat, El Chadaille Bitshiabu

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 16 juillet 2020 dans la presse hexagonale.

“Deux heures pour reprendre le rythme: le PSG a choisi de continuer sa préparation en adoptant un format de match inédit vendredi en amical contre les Belges de Waasland-Beveren, avec quatre périodes de trente minutes chacune, a appris mercredi l’AFP auprès du club. Cela doit permettre à Tuchel d’accorder plus de temps de jeu à ses joueurs (60 minutes chacun). Cette rencontre doit marquer le retour de Neymar, Mbappé et consorts au Parc des princes, après plus de quatre mois d’absence en raison de la pandémie de Covid-19. La jauge maximale de 5.000 personnes présentes dans l’enceinte sera appliquée. Des places étaient toujours disponibles sur le site du club, à mercredi 15h00.”

“Inefficace quand il veut sanctionner certains grands clubs, le fair-play financier touche ses limites. Même s’il a contribué à assainir les finances du football européen”, juge L’Equipe après la décision du TAS (Tribunal arbitral du sport) d’annuler l’exclusion de Manchester City pour deux ans des Coupes européennes. “Le PSG souhaite ne faire “aucun commentaire” sur la décision du TAS. “À Doha, c’est peut-être un sujet mais franchement, au club, la suspension ou non de Manchester ne suscite pas de débat. Les gens ne s’en soucient pas, confie un salarié. La donne aurait pu être différente si le TAS les avait blanchis alors que nous avions été sanctionnés l’an dernier.” Les deux clubs détenus par le Qatar et Abu Dhabi (EAU) ont été épargnés par le TAS. Cette nouvelle décision constitue un nouveau revers majeur pour l’UEFA. […] “Ce n’est pas la mort du fair-play financier, mais c’est un coup dur qui lui est de nouveau infligé”, dit-on au PSG, où on attend désormais des changements en espérant que le nouveau fair-play, contrairement à la première mouture, facilite davantage les nouveaux investisseurs.”

Capitaine du PSG depuis presque huit ans, Thiago Silva, en fin de contrat, pourrait devoir laisser son brassard en cette fin de saison et même dès la finale de la Coupe de France contre Saint-Etienne le vendredi 24 juillet, rapporte Le Parisien. La conséquence de choix tactiques de Thomas Tuchel et d’une projection vers l’avenir qui fera normalement de Marquinhos le capitaine. “Au-delà des choix d’hommes qui conditionneront celui du nouveau capitaine, le PSG vit ou a vécu ses dernières heures sous magistrature Thiago Silva. Si Kimpembe doit rapidement s’imposer comme vice-capitaine, trois hommes se distinguent : Marquinhos, le candidat naturel ; Neymar, la star ; Mbappé, l’autre star et l’avenir. […] A Tuchel de trancher et de dire si l’heure des “responsabilités”, réclamées par Mbappé dans un discours d’après-trophée du meilleur joueur de la saison, a sonné.”

Dans Le Parisien, il est également question d’El Chadaille Bitshiabu (15 ans, 1,95m pour 96 kg), jeune défenseur du PSG qui n’est jamais passé inaperçu dans les équipes du club (depuis 2017) fort de son gabarit et de sa qualité de passe… et qui est déjà convoité en Europe. “Même si Bitshiabu ne pourra pas signer pro à l’étranger avant ses 16 ans, la crainte de perdre un nouveau titi est réelle”, peut-on lire. “Les négociations se passent bien, notre priorité est de rester au PSG, affirme Willy Bitshiabu, le papa. On souhaite qu’il poursuive sa formation en France et se sente bien dans ses bottes. Nous souhaitons qu’il signe un contrat pro lorsqu’il aura 16 ans (en mai 2021, ndlr). A 15 ans, l’aspect humain est plus important que l’aspect financier. Mon fils est imperméable à tous ces noms. Depuis ses 11 ans, il a l’habitude qu’on parle de lui. On veut désormais qu’il s’entraîne. La décision sera prise rapidement, sans doute dans les deux prochaines semaines.” […] Leonardo a rencontré son entourage le 8 juillet. Sa licence amateur ayant expiré, les contours d’un contrat aspirant pour cette saison, puis d’un contrat pro de 3 ans lorsqu’il aura 16 ans ont été évoqués. Mais rien n’a encore été signé. Les clubs étrangers font du forcing en proposant à la pépite parisienne un contrat pro de 5 ans au moment de son 16e anniversaire. […] Le phénomène est maintenant à l’heure du choix.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée