psg 13 juillet 2020

Revue de presse PSG : Le Havre, les Quatre Fantastiques…

Vu et lu au sujet du PSG ce lundi 13 juillet 2020 dans la presse hexagonale, lendemain de victoire 9 à 0 face au Havre (L2) en match amical au stade Océane devant un peu moins de 5.000 spectateurs (c’était la première rencontre majeure de football depuis le confinement global).

“Même si l’opposition est apparue très faible, les Parisiens se sont montrés particulièrement inspirés et en jambes. À l’image de ses Quatre Fantastiques alignés d’entrée, Di Maria-Mbappé-Icardi-Neymar, commente le Courrier Picard. Le PSG rejouera en amical vendredi prochain, au Parc des Princes, contre l’équipe belge de Waasland-Beveren, une semaine avant la finale de Coupe de France face à Saint-Étienne, le 24 juillet au Stade de France.”

Pour L’Equipe, le PSG “a envoyé des signaux rassurants dans sa préparation. […] Cette équipe-là a déjà des références athlétiques. […] Et elle donne l’impression d’avoir vraiment faim. Dans la continuité de l’état d’esprit affiché contre le Borussia. […] Tuchel a cultivé cet état d’esprit par des gestes simples. La manière dont le banc s’est levé pour gentiment chambrer le retour de Kalimuendo (80e) ou la façon dont Thiago Silva a mobilisé le onze de la seconde période traduisent également concrètement un groupe qui prend plaisir à être ensemble. […] Les Parisiens sont apparus inspirés dans leurs déplacements. Neymar et Mbappé avaient des jambes et ont fait très mal à leurs adversaires dans les un contre un. Placé très à l’intérieur du jeu, Di Maria a, lui aussi, régalé. Impliqué sur les trois premiers buts parisiens, auteur de passes décisives délicieuses de l’extérieur du pied, l’Argentin a montré que sa qualité technique et sa vision du jeu ne s’étaient pas évaporées en quelques mois. Il a pu en faire bénéficier son compatriote, Icardi, qui était attendu. Son sens du but est toujours intact. […] Au-delà des situations de transitions ou de récupérations hautes, il est intéressant de constater l’activité des latéraux, placés très haut. Kehrer aurait pu finir le match avec deux passes décisives. […] Le PSG a maintenant un mois et deux finales de Coupes avant d’affronter l’Atalanta.”

“Face à des Havrais qui avaient bien assimilé la consigne de ne pas trop bousculer les stars parisiennes, on a notamment vu un Icardi clinique pour signer un doublé. On a aussi retrouvé Di Maria au sommet de son art techniquement, juge Le Parisien. Mais c’est encore une fois Mbappé et Neymar, les têtes d’affiche du quatuor plaqué or, qui ont régalé. […] Une démonstration confirmée en deuxième période pour laquelle Tuchel a changé l’intégralité de son équipe hormis le jeune Bakker, qui a profité des absences de Kurzawa et de Bernat. De quoi offrir à tout le groupe un temps de jeu égal et de doser les efforts de la reprise.

“Ça pique un peu quand même”, titre Paris-Normandie. “Même si l’essentiel se situait davantage en tribunes, où le public a pu effectuer son retour, que sur le terrain, le HAC a essuyé face à la machine de guerre parisienne une défaite au goût d’humiliation.”

Enfin, selon La Dépêche du Midi, le PSG a offert un “feu d’artifice avec 24 heures d’avance”. Et on lit que “potentiellement, c’est trois trophées que Paris peut remporter en cinq matches seulement, tout ça, au moment de son 50e anniversaire. Au Havre, il s’agissait donc pour Tuchel de redonner du rythme à ses joueurs, pour arriver en jambes quand ça comptera.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée