PSG 30 juillet 2020

Revue de presse PSG : Lyon, Tuchel, Bakker, Mbappé, onze de départ…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce jeudi 30 juillet 2020, veille de la dernière finale de la Coupe de la Ligue au Stade de France. Une affiche qui opposera Paris à Lyon.

Deux clubs qui, “après des années de méfiance et d’accrochages”, sont dans une phase d’apaisement, selon Le Parisien. “Grand pourfendeur du projet parisien, Aulas n’a cessé de louer ces dernières semaines l’implication nouvelle de son homologue dans les instances françaises et européennes, lit-on. En France, les deux pontes possèdent un ennemi commun : la LFP en général et son directeur, en particulier, Didier Quillot. Pendant la crise, JMA et NAK se sont associés notamment à Lille et Saint-Etienne en fondant un groupe influent voulant décider de la suite des opérations par eux-mêmes, en marge des actions de la LFP. Cette dissidence a une nouvelle fois concilié les positions des deux hommes. […] Même les escarmouches récentes entre Juninho et Leonardo n’ont pas réussi à embraser les deux clubs. […] Pour Lyon, le vrai rival, l’ennemi même, se nomme désormais Marseille parce que l’OM boxe dans la même catégorie. Avec Paris, l’heure reste à la distanciation et aux gestes barrière avec le projet qatarien, mais JMA et NAK ne prennent plus vraiment de gants pour se parler. Ils ne s’embrassent pas encore et sans doute, même jamais, mais les positions se réchauffent, doucement, surtout quand un intérêt commun les réunit.”

Hier, les joueurs ont fait une haie d’honneur très joyeuse à Thomas Tuchel qui a atteint le cap des 100 matches au PSG et a reçu une médaille pour cela de la main de Leonardo. L’entraîneur avait aussi le sourire pour une autre raison : seul Kylian Mbappé est indisponible dans son groupe. “L’enjeu est de savoir si Tuchel changera de système, en prévision de la suspension de Di Maria contre Bergame et de l’incertitude Mbappé, ou simplement pour s’adapter au 3-5-2 de Lyon”, commente Le Parisien, qui propose ce onze de départ en 4-3-3 : Navas – Dagba ou Kehrer, Silva, Marquinhos, Kurzawa – Gueye, Paredes, Verratti – Di Maria, Icardi, Neymar.

“L’association des “Quatre Fantastiques” étant mise entre parenthèses, c’est tout une animation qu’il faut d’ores et déjà revoir !, écrit l’AFP. “Pour Tuchel, les alternatives ne sont pas nombreuses : soit il garde son système à quatre attaquants, et remplace ainsi Mbappé par Sarabia ou Choupo-Moting; soit il change de structure de jeu en un 4-3-3. […] Voir Marquinhos de retour en sentinelle, scénario crédible sachant que la prolongation de Thiago Silva lui offre la garantie d’une charnière défensive de haut-niveau avec Kimpembe ? Pendant toute la première partie de saison, le défenseur a été repositionné au milieu pour solidifier l’équilibre de son équipe lors des matches importants. […] Si Verratti est incontournable, Gueye et Paredes sont les autres postulants pour les deux places restantes. Le trio d’attaque reposant sur le talent de Neymar, Icardi et Sarabia. Il reste deux matches pour tester la formule…”

“La première bonne nouvelle de la matinée, hier, aura été de voir débarquer Mbappé en marchant normalement. Pas de béquilles, pas de claudication. Mais rien n’indique qu’il sera apte le 12 août, écrit L’Equipe. Mbappé a donc poursuivi son protocole de soins au Camp des Loges jusqu’à une heure avancée de l’après-midi. Un nouvel examen de contrôle est prévu demain.” Concernant le onze de départ du PSG, le journal sportif anticipe un retour de Marco Verratti au côté de Marquinhos dans un 4-4-2 : Navas – Dagba, Silva, Kimpembe, Kurzawa ou Bernat – Di Maria, Marquinhos, Verratti, Neymar – Sarabia, Icardi.

Enfin, il est question dans L’Equipe du latéral néerlandais Mitchel Bakker (20 ans), auteur d’une “prestation sérieuse” vendredi dernier contre l’ASSE avec le PSG. “Mitchel n’avait pas prévu de partir aussi tôt de l’Ajax, confie son cousin dans le journal. Il pensait faire un ou deux ans avec l’équipe première avant de penser à autre chose. Mais quand on lui a parlé de Paris, il n’a pas hésité. C’est le genre de garçon qui se jette dans la gueule du loup, il n’a pas peur. Il a pris ça comme un beau challenge. Il s’est dit qu’il allait énormément progresser en s’entraînant avec des Mbappé, Di Maria, Thiago Silva…”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters