PSG 12 juillet 2020

Revue de presse PSG : Mbappé, Neymar, Le Havre, protocoles, Atalanta, stage…

Vu et lu au sujet du PSG ce dimanche 12 juillet dans la presse hexagonale.

Mbappé

Kylian Mbappé a “un travail à finir” selon L’Equipe, après un confinement pénible. “Plusieurs de ses proches ont été touchés par le coronavirus, certains tragiquement, et il s’est montré assez discret pendant cette période singulière, lit-on. À raison d’une à deux séances par jour, sous la houlette de son père, qui fut son entraîneur à Bondy, il a suivi la feuille de route transmise par le club. […] Cette longue coupure forcée lui a néanmoins offert l’occasion de recharger les batteries physiquement. […] Les départs de Thiago Silva et de Cavani pourraient affermir sa position dans le vestiaire. Lui se dit prêt à jouer un rôle encore plus important au côté de Neymar. En outre, alors que l’effectif était parasité ces dernières années, une vraie ambiance de groupe s’est créée, traduite par tous ces moments partagés ensemble. Mbappé y est sensible. Il se sent bien dans cette équipe et y voit un terreau propice à tous les exploits.

Assez pour prolonger son contrat qui court jusqu’en juin 2022 ? “Cet été, il n’est pas question de départ – de toute façon Leo a fermé la porte – et prolonger fait à nouveau partie du champ des possibles. Mais rien n’est décidé et il ne se précipitera pas. À cet égard, les prochains mois vont peser lourd. “Si les résultats ne sont pas là, tout le monde se posera forcément des questions : on continue ou pas ? pose-t-on au club. Et Kylian pourrait baisser les bras. Pour garder un joueur de ce niveau-là, le plus important est de maintenir sa motivation, par les résultats ou une équipe qui tient la route. Leo a les cartes en main mais la saison qui vient sera très, très importante.” Mais Avant cela, le Final 8 de Champions League en août peut changer la donne et tout accélérer…

L’Equipe du 12 juillet 2020

Neymar

Mais “là où les dirigeants du PSG n’imaginent pas d’autre issue qu’une prolongation pour Mbappé, les chemins semblent plus ouverts pour Neymar. Une réunion était prévue au début du confinement, elle n’a pu se tenir, rapporte le journal sportif. Si l’intéressé n’écarte à ce jour aucune possibilité pour la suite de sa carrière, deux options semblent les plus réalistes : une prolongation ou une vente à l’été 2021. Doha n’envisage pas de le laisser partir libre. Une proposition volumineuse pour Neymar serait examinée. Mais une offre de cette dimension semble a priori peu probable cet été.

Le Havre

“Après une éclipse de 4 mois et avant la Ligue des champions en août, le PSG entame son été commando par un match amical au Havre (L2) cet après-midi (19h), un événement pour le football français avec le retour du public, limité à 5.000 personnes. Vu de loin, c’est un match de préparation comme il y en a des dizaines durant l’été, publie l’AFP. Pourtant, cette opposition entre Normands et Parisiens occupera une place particulière dans le livre tourmenté de l’année 2020 du football français, dont les pages de mars à juillet ont été déchirées.”

“Sur le terrain, l’expérience risque d’avoir des accents baroques tant cette coupure d’une durée inédite devrait rebattre les cartes, juge Le Parisien. Difficile alors de savoir à quoi s’attendre pour ce premier match amical. […] Thomas Tuchel a prévu d’emmener un groupe très large en Normandie, il profitera de la possibilité d’effectuer autant de changements qu’il le souhaite pour répartir le temps de jeu. “Pour Paris, l’enjeu est d’accélérer la préparation qui ne peut pas être aussi progressive que lors d’une reprise classique, analyse Raphaël Fèvre, ex-préparateur physique du PSG. L’expérience dans les autres championnats européens montre qu’il y a moins de blessés qu’on aurait pu le craindre. Mais avec les échéances du PSG, les joueurs vont avoir besoin de vite allonger les temps de jeu. Pour les plus âgés, il y a davantage de risques.”

“4.980 personnes assisteront à ce match, le premier dans les cinq grands pays européens à accueillir du public depuis le confinement, écrit L’Equipe. Les spectateurs ne pourront retirer leur masque qu’une fois installés à leur siège, après avoir scrupuleusement respecté le mètre de distanciation dans la file d’attente et le sens de circulation imposé à l’intérieur de l’enceinte, équipée de distributeurs de gel hydroalcoolique un peu partout. […] Seuls les membres d’une même tribu seront autorisés à s’asseoir côte à côte. Des “aboyeurs” surveilleront afin d’éviter les rassemblements. Les ramasseurs de balle officieront masqués et gantés, tandis que les photographes, qui n’auront pas accès à la zone allant des vestiaires aux bancs de touche, seront également tenus de travailler avec un masque. La liste des personnes autorisées à se rendre dans cette zone a d’ailleurs été soigneusement dressée en amont et tous, sans exception, ont dû subir durant la semaine des tests PCR (nasaux) et sanguins, à la demande du PSG. Même en tribune de presse, le HAC a fait en sorte de respecter la règle du un siège sur deux en accréditant 70 journalistes sur les 140 places.”

Après trois matches amicaux et deux finales de coupes nationales, le PSG aura une dizaine de jours à organiser avant le Final 8 européen. Quel sera le programme entre le 31 juillet (PSG/OL en finale de la Coupe de la Ligue) et le 12 août (quart de finale à Lisbonne contre l’Atalanta) ? Si l’idée d’une rencontre de préparation le 5 août était sur la table, une nouvelle hypothèse de travail prend du poids selon L’Equipe : un stage de quelques jours au Portugal.

Atalanta Bergame

“Ça c’est l’Atalanta ! Par moments impressionnante et jamais intimidée. Le PSG est prévenu souligne l’AFP après le 2-2 des Bergamasques à Turin contre la Juventus, samedi soir, dans le cadre de la 32e journée. Une Vieille Dame dominée et sauvée par deux penaltys (sur des mains) transformés par Cristiano (55e et 90e). “Bergame a fait forte impression face à une Juventus qui a passé la soirée à subir”, commente L’Equipe.

Le 3-4-2-1 de l’Atalanta contre la Juventus : Gollini – Toloi, Palomino, Djimsiti – Hateboer, De Roon, Freuler, Castagne – Gomez, Ilicic – Zapata. Remplaçants : Sportiello, Bellanova, Rossi, Caldara, Sutalo, Colley, Tameze, Czyborra, Pasalic, Malinovskiy, Muriel. Buteurs : Duván Zapata (16e) et Ruslan Malinovskiy (80e).

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée