Motta

Thiago Motta : “Le cycle, c’est le PSG qui le détermine”

Thiago Motta (37 ans), aura tous ses diplômes d’entraîneur après un dernier examen à la rentrée. L’ancien milieu de terrain des Rouge & Bleu (2012-2018) qui a déjà connu des expériences avec les jeunes du PSG et le Genoa entend vite retrouver un banc. Sans viser celui de Paris : “Le PSG, ce n’est pas une réalité puisqu’il y a un entraîneur en place, déclare l’Italo-brésilien dans L’Equipe. Mon idée prioritaire aujourd’hui est d’entraîner et de bien le faire. Je veux continuer à développer mes idées sans regarder le nom des équipes.”

L’ex-joueur suit toujours le Paris Saint-Germain et ne voit pas un cycle s’achever avec les départs d’Edinson Cavani et (probablement) de Thiago Silva. “La fin de cycle a eu lieu, selon moi, quand Laurent (Blanc) et Ibra sont partis. Il y en a eu un autre avec Unai (Emery) et il y en a encore un avec l’entraîneur actuel. Les départs de Thiago et Cavani se sont des choses naturelles dans la vie d’un club, d’autres vont les remplacer. Le cycle, c’est le club qui le détermine“, explique Motta. “Le départ de Cavani sans adieux ? Il y a un contexte particulier cette saison. Cavani restera le meilleur buteur de l’histoire du PSG. De l’extérieur, il est toujours difficile de connaître les décisions, il faut comprendre et accepter les choix d’un joueur et lui souhaiter le meilleur pour la suite.”

Cet été, le PSG a perdu deux jeunes prometteurs (Kouassi et Aouchiche) que Thiago Motta a entraînés en moins de 19 ans. “J’aurais aimé qu’ils signent leur premier contrat pro à Paris car le PSG c’est vraiment leur club. Ils ont les qualités pour jouer en pro à Paris. Aouchiche, j’aime beaucoup son jeu, il a quelque chose. Au milieu, il peut jouer devant la défense, sur un côté, il a quelque chose de différent des autres, il marque beaucoup. Il a ça en lui, une bonne qualité de frappe, il sait être au bon moment dans la surface et il récupère beaucoup de ballons. J’aurais aimé les voir en équipe première et s’y imposer, comme Kimpembe. J’espère que les autres qui arrivent, comme Arnaud Kalimuendo, vont pouvoir s’y faire une place. Arnaud est un gros travailleur, un très bon joueur.

Concernant le Final 8 de Ligue des champions qui se profile, Thiago Motta souhaite que chacun reste calme et ne parte pas dans des projections. “Ils ont les mêmes chances que les autres, commente l’ex sentinelle. Là, l’avantage c’est qu’ils vont évoluer sur terrain neutre et que c’est sur un seul match. Le PSG est tombé dans la meilleure partie de tableau. J’espère qu’il sera récompensé par un grand résultat.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée