PSGFCSM

Le PSG s’impose sans forcer face à Sochaux (1-0)

Ce soir, le PSG affrontait Sochaux dans un Parc des Princes à huis clos afin de préparer le Final 8 de la Ligue des Champions à Lisbonne. Pour cette rencontre, Thomas Tuchel avait décidé de faire une large revue d’effectif en laissant de côté Neymar, Icardi, Di Maria, Thiago Silva, Marquinhos, Presnel Kimpembe, Kehrer…. et convoqué pour la première fois des jeunes comme Xavi Simons ou Edouard Michut. Le coach allemand a utilisé ce match pour relancer Juan Bernat et Abdou Diallo, qui revenaient d’une longue période d’absence. Pour ce match, Thomas Tuchel avait donc titularisé le latéral gauche espagnol, qui n’avait plus joué depuis cinq mois dans une équipe mixte entre expérience et jeunesse. Un match qui s’est déroulé en deux fois 40 minutes.

Le début de match est stérile, les deux équipes s’observant sans réussir à atteindre les surfaces adverses. Ce sont les Sochaliens qui se procurent la première situation, Kitala est lancé en profondeur, l”attaquant sochalien contrôle le ballon mais Abdou Diallo met son corps en opposition et obtient une faute (9e). Kitala, encore lui, est trouvé dans la surface sur un centre venu de la droite contrôle et frappe en pivot mais sa frappe est déviée à bout portant par Loïc Mbe Soh (11e). C’est finalement le PSG qui va ouvrir le score après une erreur du gardien sochalien. Il tente de trouver Florentin Pogba dans sa surface mais sa frappe est trop appuyée et surprend le défenseur qui va le ballon lui rebondir dessus. Un ballon qui revient sur Eric Maxim Choupo-Moting qui propulse le ballon au fond des filets (1-0, 15e). Après ce but, Sochaux va une nouvelle fois se procurer une situation, mais Bryan Soumaré voit sa frappe enroulée à la droite de la surface s’envoler dans les airs (20e). Le PSG continue d’avoir la possession du ballon et va obtenir un penalty. Sur une action bien amenée, Pablo Sarabia est trouvé à l’entrée de la surface et décale Julian Draxler, qui au lieu de tirer, préfère décaler Kalimuendo. Sa passe est trop forte mais arrive à Colin Dagba, qui frappe. La frappe du latéral droit est repoussée par le gardien sochalien mais le ballon se dirige sur la main de son défenseur. L’arbitre désigne le point de penalty. Leandro Paredes se présente, mais sa frappe sur la gauche est repoussée par le gardien (28e). Après ce raté, le PSG conserve la possession du ballon, mais sans réellement se montrer dangereux. Les Parisiens arrivent assez facilement dans les 30 derniers mètres sochaliens mais sans réussir à conclure les actions. À deux minutes de la mi-temps, Ndour récupère le ballon à dans le camp parisien, remonte 30 mètres, avant d’effacer Mbe Soh et frapper. Mais sa tentative n’est pas assez appuyée et file dans les gants de Keylor Navas. Après trois minutes de temps additionnel, les deux équipes rentrent aux vestiaires après une première pauvre en occasion et en rythme.

Au retour des vestiaires, Thomas Tuchel n’a effectué qu’un changement. Keylor Navas, qui portait le brassard de capitaine, a laissé sa place à Sergio Rico. Leandro Paredes a récupéré le brassard. Quatre minutes après le retour des vestiaires, Julian Draxler récupère le ballon à 45 mètres du but sochalien, réussit une percée jusqu’aux 18 mètres mais doit donner le ballon en retrait et mettre fin à cette action. Après un centre qui n’a trouvé personne de Juan Bernat, Sochaux va se procurer une situation, mais ils tergiversent aux 16 mètres et le PSG récupère le ballon (47e). Le PSG va ensuite se procurer deux occasions, mais Sarabia, bien décalé sur le côté droit, voit sa frappe arrêté par le gardien. Dans la foulée, Kalimuendo est trouvé dans la surface, il joue de son corps mais sa frappe est trop sur le gardien (49e). Déjà buteur, Eric Maxim Choupo-Moting fait ensuite briller Prévot sur une belle frappe enroulée du droit (52e). Sur un corner, Diedhiou s’élève plus haut que la défense parisienne mais sa tête passe a coté du but de Rico (59e). A l’heure de jeu, Thomas Tuchel a réalisé une revue d’effectif. Bernat, Dagba, Paredes et Herrera sont sorties, Pembele, Gueye, Bakker et Ruiz sont entrés. Présent aux 20 mètres, Julian Draxler arme sa frappe mais cette dernière s’envole dans le ciel parisien (64e). Bien trouvé dans la profondeur sur le côté droit de la surface, Pembelé va son centre arriver directement dans les bras du gardien sochalien (67e). À dix minutes de la fin, Thomas Tuchel offre leurs premières minutes en pro à Michut, Simons, El Chadaille, Nagera et Kamara. Pablo Sarabia, Choupo-Moting, Julian Draxler, Mbe Soh, Paredes, Diallo sont sorties. Edouard Michut qui va se procurer une occasion mais voit sa frappe déviée en corner (74e). Le PSG s’impose donc sur la plus petite des marges dans un match sans réel rythme. La peur de se blesser l’a emporté sur le jeu ce soir.

Le XI du PSG : XI du PSG : Navas (Rico, 46e) – Dagba (Pembélé, 63e), Mbe Soh (Kamara, 69e), Diallo (El Chadaille, 69e), Bernat (Bakker, 63e) – Sarabia (Nagera, 69e), Paredes (Ruiz, 63e), Herrera (Gueye, 62e), Draxler (Simons, 69e) – Choupo-Moting (Michut, 69e), Kalimuendo

Remplaçants : El Chadaille, Bakker, Bulka, Gueye, Kamara, Michut, Nagera, Pembélé, Rico, Ruiz, Simons

Le XI de Sochaux : Prévot – Paye (Mbakata, 61e), Lacroix (Moltenis, 77e), F.Pogba (Diedhiou, 54e), Ndour (Sans, 68e) – Lopy (Semedo Da Veiga, 80e), Weissbeck (Virginius, 77e), Thioune (Daham, 50e), Soumaré (Ndiaye, 58e) – Ourega (Ntolla, 72e), Kitala (Jarmouni, 65e)

Remplaçants : Long, Jeannin, Sans, Mbakata, Moltenis, Diedhiou, Daham, Ndiaye, Ntola

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée