Echouafni

Echouafni : “Ce Final 8 inédit est magnifique !”

Le Paris Saint-Germain dispute ce dimanche la première finale de Ligue des Champions de son histoire face au Bayern Munich. Mais il n’y a pas que les hommes du PSG qui sont impliqués dans une épopée européenne, puisque les féminines commencent ce samedi leur “Final 8”. Les Rouge & Bleu vont affronter Arsenal en quart de finale de la C1 à 21h00. Interrogé en conférence de presse, Olivier Echouafni a évoqué cette rencontre décisive dans des propos recueillis par L’Équipe.

Le groupe pour le match face à Arsenal ?

Echouafni : Nous avons un effectif au complet, sans aucun pépin physique. Nous avons encore un entraînement en fin après-midi mais tout le groupe est présent et prêt à démarrer cette compétition.

L’état d’esprit avant de disputer le quart de finale ?

Echouafni : On a de la chance de pouvoir terminer cette compétition, cela nous tenait à coeur. Ce “Final 8” inédit est magnifique. (…) Nous savons que nous n’avons pas le droit à l’erreur.

Son avis sur cette équipe d’Arsenal ?

Echouafni : Nous l’avons étudiée depuis le tirage au sort. Depuis, six mois se sont écoulés. Arsenal a un projet de jeu intéressant porté par son entraîneur Joe Montemurro qui a une forte expérience et qui a mené cette équipe au titre de championne d’Angleterre. Elles ont des qualités individuelles avec des joueuses comme  Miedema,  van de Donk ou encore  Nobbs. C’est une équipe de très haut niveau avec beaucoup de qualité technique. On part sur un pied d’égalité, ce sera du 50-50 pour les deux équipes.

Un format qui augmente les chances de victoire ?

Echouafni : C’est un parcours court mais risqué. On peut rester ici jusqu’au 30 août comme tout peut s’arrêter rapidement. Ce tournoi est historique. Il y aura ce manque de supporters. Avant de partir, ils nous ont chaleureusement encouragés. Ils ont envie qu’on fasse le même parcours que les garçons, en espérant qu’ils soulèvent la Coupe dimanche.

Les mots pour motiver ses joueuses ?

Echouafni : On doit surtout se souvenir de l’expérience de la saison passée face à Chelsea (0-2, 2-1) même si ce n’est pas tout à fait la même équipe. Ça reste une formation anglaise qui ne lâchera rien. Il faudra répondre présent dans la mentalité, mettre de l’intensité et bien rentrer dans le match, dans le tournoi. Il ne faudra pas avoir de regrets. Nous sommes capables de battre n’importe quelle équipe. »

À propos Redaction