Herrera : “Aujourd’hui on a un rêve… mais aucune pression !”

Nous sommes à 24 heures de la deuxième demi-finale de la Ligue des Champions de l’histoire. Avant de préparer cette rencontre, Ander Herrera était présent en conférence de presse. L’Espagnol est revenu sur l’ambiance au sein du groupe et les ambitions de tous dans cette C1.

La pression avant cette rencontre :

Je ne parle pas de pression. Notre préparation a été exceptionnelle. La possibilité de jouer une demi-finale de C1 25 après est un rêve ! Mais on n’a pas de pression. Toutes les années il y 10-12 équipes qui peuvent la gagner. Aujourd’hui on a un rêve… mais aucune pression !

Le statut de Marquinhos dans l’équipe en tant que futur capitaine :

Lorsque je suis arrivé au PSG, le capitaine était toujours Thiago Silva. Le capitaine n’est pas celui qui porte le brassard. Marqui est un leader naturel qui ne parle pas beaucoup. Il est irréprochable sur le terrain. Neymar aussi est un leader pour ses performances sur le terrain et son influence, pareil pour Navas par rapport à sa carrière. Le brassard est important, mais on ne peut pas avoir un seul leader pour aller loin.

Les dangers de Leipzig :

Lepzig attaque avec beaucoup de joueurs. On l’a vu face à l’Atletico ou en Bundesliga. Ils sont toujours 6 à attaquer, c’est dangereux. Mais on doit bien contre attaquer. Ils sont forts et offensifs, donc on va devoir faire attention mais nous aussi on doit dégager de la qualité.

La confiance du groupe en Sergio Rico ?

Sergio a gagné deux C3 avec Séville. Il a déjà montré qu’il était prêt pour nous aider !

À propos Redaction