Marquinhos : “Il faut être fier d’être arrivé en finale, et avoir de la déception parce que l’on n’a pas gagné”

Le PSG s’est incliné en finale de la Ligue des Champions contre le Bayern Munich (1-0). Au micro de RMC Sport 1, Marquinhos s’est montré déçu par la défaite de son équipe même s’il a voulu souligner la bonne saison de son club.

La victoire n’est pas venue. Une finale ça ne se joue pas, ça se gagne mais on n’a pas réussi. Mais dans un autre côté, on est tous fier de notre équipe. Personne ne croyait dans notre parcours. Nous, on a réussi à passer ce cap. Il faut être fier d’être arrivé en finale, et avoir de la déception parce que l’on n’a pas gagné. Il faut continuer dans ce chemin-là, dans le sacrifice, dans cette complicité. Il faut continuer dans cette solidarité dans le terrain comme on l’a fait depuis le début de la saison. Maintenant, c’est le moment de revenir dans nos habitudes à Paris, penser à la prochaine saison, voir ce que l’on peut faire de mieux.

Marquinhos est également revenu sur le contenu de cette finale. “C’était une finale, il y a beaucoup de tension. Ils ont joué avec leurs armes, nous aussi. C’est une équipe qui a la possession. […]On n’a pas réussi à concrétiser nos occasions. Dans une finale, on n’a pas beaucoup d’occasions et on doit les concrétiser. L’équipe du Bayern ne sait pas crée beaucoup d’occasion. Ils ont eu le contrôle mais pas beaucoup d’occasions mais ils ont marqué le but.

Le numéro 5 parisien n’a pas voulu accabler ses deux partenaires, Neymar et Kylian Mbappé.

Il ne faut pas mettre tout sur le dos de Neymar et Mbappé. On est une équipe, on sait que tout le monde a essayé de faire de son mieux. Tout le monde va revenir à la maison et voir ce que l’on peut faire de mieux. C’est difficile parce qu’à chaque fois on dit qu’il ne faut pas avoir de regret et tout donner. C’est ce que l’on a essayé de faire mais tout le monde peut faire un peu mieux mais ce n’est pas la faute de nos attaquants. On est une équipe, tout le monde a des responsabilités.

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée