Parc des princes

Paris, en zone rouge, ne pourra pas demander de dérogation et est menacé de huis clos

Paris – comme les Hauts-de-Seine, la Seine–Saint-Denis, le Val-de-Marne, en région parisienne, mais aussi les Bouches-du-Rhône, la Gironde, l’Hérault, Le Loiret, le Rhône, la Sarthe, ou la Guyane – est classé en zone rouge en termes de vulnérabilité au Covid-19 (niveau élevé). Ce qui veut dire que le PSG, tant que la situation reste inchangée, ne pourra pas demander de dérogation à la préfecture de Paris pour avoir plus de 5000 personnes au sein du Parc des Princes les jours de match. Pire, en cas d’évolution négative, il pourrait y avoir une baisse de la jauge in situ ou du huis clos total.

“Dans les départements “rouges”, il ne sera plus possible à l’autorité préfectorale de déroger”, a fait savoir le Premier ministre, Jean Castex, ce mercredi matin sur France Inter. “Si la circulation virale est forte ou si la configuration des lieux est inadaptée, le préfet peut carrément interdire (la présence de spectateurs). Ce sera du cas par cas. Nous n’en sommes pas là, mais le coup serait dur alors que se profilent pour le PSG les réceptions de Marseille (13 septembre) et de Metz (le 16) au Parc des Princes.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée