Pour Bruno Derrien, il y avait faute sur Coman et Mbappé

L’occasion était belle, elle laissera un terrible goût d’inachevé. Ce dimanche soir, le Paris Saint-Germain s’est incliné sur le plus petit des scores face au Bayern Munich en finale de la Ligue des Champions. Pourtant, le club parisien a eu les opportunités de faire trembler les filets adverses, ce qui est d’autant plus rageant.

Et au cours de cette finale, deux situations auraient bien pu tout faire basculer, d’un côté comme de l’autre : en effet, juste avant la mi-temps, Kehrer a retenu Coman dans la surface. Puis, en seconde période, un contact entre Mbappé et Kimmich a eu lieu dans la zone de vérité. Deux actions litigieuses qui n’ont entraîné aucun pénalty. Et pourtant, selon Bruno Derrien, ancien arbitre hexagonal qui s’exprime sur les ondes de RMC, le corps arbitral aurait bien pu siffler les deux actions.

Coman est retenu, par l’épaule, par Kehrer. Le fait qu’il exagère sa chute, est peut-être la raison de ce non pénalty. À vitesse réelle, je me suis dit : il va siffler. Pour moi, il y a pénalty. Et après, il y a une autre situation en seconde période où là, à vitesse réelle, c’est difficile de voir la faute de Kimmich sur Mbappé. Mais quand on regarde les ralentis, Kimmich marche bien sur le pied de Mbappé. Il y a donc un contact dans la surface et là aussi l’arbitre aurait pu siffler.”

À propos Mickaël Rufet

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée