Rétro PSG

J-10 avant PSG VS Atalanta : Retour sur le premier 1/4 de finale de l’histoire du PSG en Europe (Waterschei)

Nous sommes à J-10 du quart de finale de la Ligue des Champions qui va opposer le Paris Saint-Germain à l’Atalanta Bergame. Avant ce rendez-vous, attendu par tous les supporters Rouge & Bleu, Canal-Supporters vous propose de revenir sur les rencontres qui ont le plus marqué l’histoire du club à ce stade de la compétition. Arborons notre plus beau perfecto en cuir et montons dans la DeLorean de Marty McFly, direction la saison 1982/1983 !

L’album “Thriller” de Michael Jackson venait à peine de sortir, Steven Spielberg nous entraîne dans un film de science-fiction émouvant où un jeune garçon recueille un attendrissant extra-terrestre, E.T et le génial Louis de Funès nous quittait… Pas de doute, nous sommes bien en 1982/1983. Le Paris Saint-Germain, qui n’a à peine que douze ans d’existence, va disputer sa première Coupe d’Europe de son histoire après son succès épique face à l’AS Saint-Etienne en finale de la Coupe de France (2-2 ; 6-5 T.A.B). Un trophée que vont particulièrement chérir les Parisiens…

Les hommes de George Peyroche vont donc découvrir le vieux continent et la Coupe des Coupes. Le club de la capitale accède directement en seizième de finale de la compétition, et vont rencontrer le Lokomotiv Sofia. Les Bulgares, habitués aux joutes européennes, remportent tranquillement le match aller à domicile sur le plus petit des scores (1-0 ; K. Milanov 15′). Mais au retour, les Rouge & Bleu vont s’imposer 5 buts à 1 au terme d’un match qui se jouera dans les dernière minutes grâce à des réalisations de Toko (20′; 81′), Bathenay (66′), N’Gom (85′) et Lemoult (89′) contre un but de Bogdanov (47′).

En huitième de finale, le Paris Saint-Germain est opposé aux Gallois de Swansea. Sans trop de difficulté, les partenaires de Luis Fernandez vont se qualifier en remportant les deux rencontres (1-0, Toko 71′ ; 2-0, Kist 5′, Fernandez 76′).


Pour sa première fois en Coupe d’Europe, le PSG est donc qualifié pour les quart de finale et vont jouer les Belges de Waterschei. Heureux au tirage au sort, les Rouge & Bleu peuvent compter sur tous leurs éléments les plus forts : Susic, Rocheteau, Fernandez, Dahleb. Mais aussi sur ses supporters. Le Parc des Princes sera plein à craquer avec 49 575 spectateurs présents ce soir-là, ce qui représente un record d’affluence (toujours en date). Largement à la hauteur de l’événement, les Parisiens dominent leur adversaire et marque juste avant la mi-temps grâce à Luis Fernandez au terme d’une magnifique action collective avec Susic et Rocheteau (43′). En deuxième mi-temps, les Parisiens reprennent le même rythme et sont à nouveau récompensés peu après l’heure de jeu par l’intermédiaire de Dominique Bathenay (63′). Score finale 2-0, les supporters sont aux anges et voient les portes des demi-finales s’ouvrir !

Mais voilà, se faire remonter au score, rater une qualification toute faite et les soirées cauchemardesques de mars ne datent pas de 2017 ou 2019… Mais bien avant!
Au match retour le PSG va complètement craquer et s’effondrer face à l’immense enjeu qui se présentait face à eux. Au Stade André Dumont de Genk, les Rouge & Bleu sont méconnaissables et Gudmundsson ouvrira le score à la 31e minute de jeu. Janssen va se transformer en bourreau pour les Parisiens, puisqu’il inscrira un premier but peu après l’heure de jeu (61′) puis un second en prolongation (113′). À bout de nerfs, et de force, le club de la capitale va terminer la rencontre à neuf avec les expulsions de Boubacar et Lemoult. 3-0, le Paris Saint-Germain vient de subir sa première claque européenne (et pas la dernière), et n’accédera pas aux derniers carrés.

Malgré ce revers au goût amer, le PSG pourra être fier de son parcours en Coupe des vainqueurs de Coupe, qui augurera de très belles choses dans cette compétition.
Mais ça… Ce sera dans un prochain épisode !

À propos Jonathan Bensadoun

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée