PSG 13 août 2020

Revue de presse PSG : Atalanta, demi-finale, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce jeudi 13 août 2020, lendemain de qualification sur le fil (2-1) pour les demi-finales de l’UEFA Champions League. Un match renversé en 194 secondes à partir de la 90e minute pour les 50 ans du club.

“Au prix d’une fin de match folle, le PSG a éliminé l’Atalanta, constate l’AFP. Au bord de l’abîme depuis l’ouverture du score de Pasalic (27e) et d’une énième désillusion européenne, le sursaut parisien est venu d’un vice-capitaine qui ne lâche rien jusqu’à la «95e minute» et d’un remplaçant toujours exemplaire: Marquinhos (90e) et Choupo Moting ont sauvé la fête des 50 ans, autant que les espoirs de titre dans la plus prestigieuse des compétitions européennes.”

“C’est une histoire incroyable, déjà dans la légende de la Ligue des champions, écrit Le Parisien. Le PSG est en demi-finale de l’épreuve reine, après avoir renversé en trois minutes le score. C’est Choupo-Moting, l’attaquant dont on aime se moquer, qui a inscrit le deuxième but, dans le temps additionnel d’un match fou, fou, fou. C’est l’un des retours les plus dingues de ces dernières années, à l’image de cette C1 qui depuis des saisons offre des matches incroyables, un degré d’adrénaline à son climax. […] L’équipe de Tuchel ne joue pas forcément très bien mais elle est propulsée par une force intime, un esprit de conquête sidérant. […] Le PSG retrouve le stade des demi-finales, une exploration en terre inconnue pour lui. Il n’a plus fréquenté cette altitude depuis 1995. Contre l’Atlético ou Leipzig, Paris va récupérer un Mbappé encore plus en jambes et Di Maria, de retour de suspension. Il peut peut-être croiser les doigts pour Verratti même si cela paraît juste. Il faudrait surtout que Navas soit sur pieds même si, à 50 ans, le PSG reste un club facétieux, capable de tout, fidèle à sa légende.”

“Pour la première fois depuis que QSI a repris le club (en 2011), le PSG franchit le cap des quarts de finale de la compétition phare en Europe. Et ce, au terme d’un invraisemblable retournement de situation”, publie Le Monde. “Dans cette étrange année 2020, après plus de cinq mois de coupure en raison du coronavirus, le PSG est en demi-finale de la Coupe aux grandes oreilles. Et peut rêver.”

“Le PSG s’est montré à la hauteur de la Ligue des champions et de ses rêves, juge L’Equipe. Mené jusqu’à la 90e minute, il lui a fallu deux actions folles, en un peu plus de deux minutes chrono, chacune marquée du sceau de Choupo-Moting, pour égaliser puis prendre l’avantage et arracher un succès loin d’être immérité. Pour la première fois depuis 25 ans, le club se hisse ainsi dans le dernier carré européen et si l’élan collectif demeure contestable, il y a suffisamment de talents dans cette équipe pour aller un peu plus loin. Bergame n’est ni le Bayern ni City, mais il fallait voir Thiago Silva, au moment de rentrer au vestiaire, regarder la délégation officielle du PSG, hurler sa joie et montrer à sa direction, avec ses mains, que cette équipe en avait. Elle a un peu plus que ça, aussi. Elle a du panache, de la hargne, pas mal de talents individuels et un brin de folie qui l’autorisent réellement à rêver plus grand. […] Avec plus de 60 % de possession de ballon, selon un schéma prévisible, Paris a tout donné, mercredi soir, dans une course-poursuite qui n’a manqué ni d’ampleur ni de souffle, qui a été de part en part traversée par un suspense étouffant. Après l’entrée de Mbappé, l’Atalanta a alors accepté de subir et de défendre son résultat, ce qui est un pari, quand même, face à des attaquants de cette envergure. On parle bien sûr de Neymar et Mbappé, « qui ne partiront jamais », selon le président al-Khelaïfi, parce qu’Icardi, lui, a une nouvelle fois fait resurgir le fantôme de Cavani. Ah oui, on parle aussi de Choupo-Moting, dont l’entrée magnifique restera comme le plus beau cadeau des 50 ans du PSG.”

Notes du PSG dans la presse

  • Les notes de L’Equipe : Navas 7 – Kehrer 6 – Silva 6 – Kimpembe 6 – Bernat 5 – Marquinhos 6 – Gueye 4 – Herrera 5 – Neymar 7 – Sarabia 2 – Icardi 2
  • Les notes du Parisien : Navas 7 – Kehrer 4 – Silva 4,5 – Kimpembe 6 – Bernat 5,5 – Marquinhos 5 – Gueye 4 – Herrera 3 – Neymar 6 – Sarabia 2 – Icardi 1

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée