PSG 15 août 2020

Revue de presse PSG : Mbappé, Navas, Verratti, Nagelsmann, Tuchel, Rico, 3-4-3…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce samedi 15 août 2020, à J-3 avant la demi-finale de la Ligue des champions contre le RB Leipzig. Hier, le FC Bayern a passé un 8-2 au FC Barcelone pour atteindre le dernier carré continental. Ce soir Lyon tentera de faire tomber Manchester City dans le cadre du dernier quart.

Damien Degorre juge dans L’Equipe que “le profil de Leipzig correspond parfaitement aux qualités de Mbappé dans la profondeur. […] Nagelsmann ne refera pas ses défenseurs en cinq jours. Ils aiment jouer, se projeter, attaquer, prendre des risques et libérer des espaces dans leur dos. Et quand il a 30 mètres devant lui, Mbappé s’y engouffre avec délectation.

Concernant Keylor Navas (lésion à l’ischio-jambier droit) et Marco Verratti (mollet), les deux cadres de l’équipe à l’infirmerie, c’est une course contre la montre qui est en cours alors que de nouveaux examens seront réalisés ce samedi à Lisbonne. “Pour Navas, un mince, très mince espoir de le voir dans le but, mardi, existe encore du côté du PSG et tout est mis en œuvre pour le voir se réaliser, rapporte le journal sportif. Mais pour le moment, le club se prépare comme si Navas n’était pas apte. Il a d’ailleurs rappelé Innocent. […] En revanche, le staff croit ferme en ses chances de retour dans l’hypothèse d’une finale, le 23  août. C’est également l’objectif qu’il se fixe pour Verratti qui ne court pas encore normalement. Si Verratti reprend les exercices avec ballon d’ici à lundi, il pourrait réintégrer les séances collectives jeudi prochain.”

Julian Nagelsmann, l’entraîneur du RB Leipzig, “a commencé sa carrière sous la direction de Tuchel”, remarque Le Parisien. “Tuchel et Nagelsmann, que 13 années séparent, partagent une approche offensive et volontariste du football. Le second reconnaît s’être approprié le style de son aîné. […] Même s’ils ont beaucoup de points communs, les deux hommes ne sont pas proches.

“Face à la bouillonnante équipe de Leipzig, Tuchel pourrait choisir de renforcer son milieu de terrain et se priver d’Icardi, en difficulté. […] Le club allemand s’élance en 3-4-3 (ou 3-4-2-1), avec un cœur de jeu renforcé donc. Tuchel pourrait être amené à s’adapter à cette donne en optant pour la même organisation. […] En 3-4-3 évolutif, Marquinhos pourrait alternativement venir renforcer la défense centrale du PSG et contrôler au milieu Marcel Sabitzer, le plus grand danger de Leipzig. En renforçant son milieu avec Paredes, Gueye et Marquinhos par intermittence, Paris peut envisager de déjouer les plans de cette équipe surprise. Il débuterait ainsi en 3-4-3 avec Kehrer, Paredes, Gueye et Bernat au milieu, ou en 4-4-2 avec Neymar en numéro 10, très libre, chargé de soutenir le duo Mbappé-Icardi. […] Tuchel peut également conserver le système de Bergame, en remplaçant Sarabia et Icardi par Mbappé et Di Maria. Ou revenir à sa classique attaque à quatre.”

Enfin, il est question de Sergio Rico qui va probablement occuper la cage du PSG mardi. Le Parisien rappelle que le portier espagnol (en fin de prêt) compte trois Ligues Europa à son palmarès. Même si en réalité, il n’en a disputé qu’une seule. “Fera-t-il l’affaire ? Il vaudrait mieux pour le PSG”, commente le journal. “Chargé de suppléer Navas, Sergio Rico n’a pas laissé un grand souvenir. Contre Bordeaux, il s’était illustré par un but gag et une non-sortie dans ses 5m, mais aussi par deux parades réflexes sur sa ligne. Contre Saint-Etienne, il a stoppé un penalty de Cabaye. Un maigre pedigree qu’il pourrait étoffer dès mardi soir.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters