roustan

Roustan : “La colère de Tuchel ? Pour moi, ça reste un épiphénomène”

Vendredi soir, à l’issue de la victoire du PSG en finale de Coupe de la Ligue contre Lyon (0-0, 6 TAB à 5), Thomas Tuchel, comme c’est de coutume, s’est présenté en conférence de presse. Mais une question sur la qualité de jeu de son équipe l’a fait sortir de ses gonds. “On n’a pas de qualités, seulement de la chance… vous pouvez l’écrire. Montrez-moi une équipe qui gagne 4-0 tout le temps. Vous cherchez toujours le négatif. Il y a 99 points positifs. Vous cherchez le 100. C’est normal pour vous de gagner, mais c’est sensationnel si on ne gagne pas. Je vous invite à essayer de gagner.” Didier Roustan a tenu à prendre la défense du coach allemand.

Je ne veux pas défendre Tuchel mais aujourdhui, il y a une très grosse pression sur les entraîneur, indique le journaliste dans l’Equipe du Soir. Par rapport à ces club-là, ils sont très très exposés. […] Je ne dit pas qu’il a raison, il faut toujours essayer de garder son contrôle. Est ce que ça dénote aussi une fébrilité. Quand tu t’énerves, ce n’est jamais bon signe. D’un autre côté, le gars en prend plein la gueule depuis qu’il est-là. […] Pour moi, ça reste un épiphénomène.

À propos Guillaume De Freitas