Tuchel conf

Tuchel : “Neymar aime les grands matches décisifs”

J-1 avant la rencontre capitale entre le PSG et l’Atalanta Bergame en quarts de finale de Ligue des champions. Pour cette rencontre, les Parisiens ne pourront pas compter sur Ángel Di María (suspension), Marco Verratti (mollet) et Layvin Kurzawa (cuisse). À la veille de cette rencontre, l’entraîneur du PSG, Thomas Tuchel, s’est présenté en conférence de presse. Extraits choisis.

Peur d’avoir des joueurs positifs au Covid-19 ?

Tuchel : “Non on n’a pas peur. Maintenant nous sommes tous négatifs. Nous sommes vigilants. L’organisation de notre voyage et de l’hôtel sont excellents. J’espère qu’on restera tous négatifs pas seulement pour le match mais aussi pour notre santé.”

Présence de Mbappé sur la feuille de match ?

Tuchel : “Si il fait un bon entraînement aujourd’hui. Il sera dans l’équipe demain.”

La blessure de Verratti

Tuchel : “On doit attendre. On doit être patient avec Marco. La semaine dernière, ce n’était pas possible pour lui de courir. Hier, il a commencé à courir. Ça va être court pour les demi-finales mais on va essayer comme on l’a fait pour Kylian. Peut-être que maintenant nous sommes dans une phase où Marco peut accélérer son travail.”

La tactique de l’Atalanta

Tuchel : Il joue un style unique, presque en un-contre-un sur tout le terrain. Ils attaquent avec 7 joueurs dans le camp adverse, c’est un style unique. C’est compliqué et difficile de jouer contre eux. Ils ont beaucoup marqué. C’est un grand défi mais il y a toujours des possibilités de créer des espaces. C’est un match tactique et aussi mental. Il faut jouer avec le même esprit qu’à l’entraînement, c’était un bon mix entre concentration et bonne ambiance. C’est nécessaire de jouer avec le sourire demain. Nous sommes aussi une équipe forte, on a la possibilité de gagner mais ça va être difficile, c’est clair.”

Une évolution du groupe depuis la qualification face au BVB

Tuchel : “Arès la défaite contre le BVB à l’aller (1-2) et pendant 10 jours après, j’ai eu le sentiment qu’on a grandi comme une équipe et qu’on a créé un esprit de compétition entre staff et joueurs afin de retourner le match contre Dortmund (…) On a fait ça sans but encaissé et ça nous a donné beaucoup de confiance (…) Pour nous c’était important de gagner les deux finales de coupes nationales. Ce n’était pas facile après quatre mois de pause et quatre semaines d’entraînement de jouer des finales comme un favori mais c’était la meilleure façon de préparer la Ligue des champions. Nous sommes un groupe compétitif et nous sommes heureux d’être ici et de jouer ce match-là.”

L’importance d’Icardi dans le groupe

Tuchel : “Il est super important avec la blessure de Kylian et l’absence de Cavani. Ça va être important qu’il fasse un bon match et qu’il montre sa personnalité. C’est un gars qui est fiable tactiquement. Il est vraiment bien intégré dans cette équipe-là. C’est le moment pour lui de montrer qu’il est capable de nous emmener en demi-finale.”

La pression constante sur Neymar

Tuchel : J’ai l’impression qu’il y a toujours de la pression sur lui. C’est un gars qui aime ça et qui est habitué de jouer avec cette pression-là. On est heureux que Kylian soit là et qu’on ait la possibilité de finir le match avec lui. Ils aiment jouer ensemble. J’ai l’impression qu’il peut gérer cette pression. Il aime les grands matches décisifs. Je suis convaincu qu’il va faire un grand match et être l’un des joueurs clés car il a la motivation pour ça.”

À propos Murvin Armoogum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée