Herrera : “Sans les supporters, le football perd son sens”

Arrivé l’été dernier, libre de tout contrat, Ander Herrera (31 ans) s’est vite acclimaté au Paris Saint-Germain. Désormais épargné par les blessures, l’Espagnol a trouvé sa place au sein du milieu de terrain et Thomas Tuchel compte sur lui. Mais après la période difficile passé du confinement, l’ancien de Manchester United aimerait revoir des supporters au stade, il ressent d’ailleurs le manque des fans au Parc des Princes notamment.

Pour moi, l’un ne va pas sans l’autre. Je ne sais pas il y a combien de temps, mais le football a été créé par les fans. Sans les supporters, le football perd son sens, explique Herrera dans une interview à PSGTV. C’est mon opinion. Quand j’étais jeune, j’allais dans le stade de mon club, le Real Saragosse. Je rêvais de jouer devant 40-45 000 supporters derrière moi.

Dans cet entretien, Herrera a aussi évoqué son rôle de joueur expérimenté auprès des jeunes joueurs. Il envisage d’ailleurs de devenir formateur à la fin de sa carrière.

Nous avons de grands talents. Et vous pouvez voir dès le premier jour avec nous et après 5-6 mois, ils sont des joueurs complètements différents. C’est pour cela que j’aime le football. J’aime cette partie du football. À l’avenir, je ne suis pas sûr de continuer à travailler avec des professionnels car c’est très exigeant et stressant, raconte Herrera. Une de mes options est de travailler avec les enfants, assurer le développement de jeunes joueurs, car je pense que c’est très agréable de les voir progresser.

À propos Redaction